Vampire Diaries
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Welcome Back, Elena - With Damon.

Aller en bas 
AuteurMessage
Elena Gilbert
Admin
avatar

◆ Messages : 194
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Welcome Back, Elena - With Damon.   Lun 1 Oct - 9:33

Je prends une profonde inspiration et ouvre soudainement les yeux. La lumière m’aveugle légèrement et je gémi d’inconfort. Mon cœur bat fort et une douleur se diffuse au niveau de mes poumons, comme si je n’avais pas respiré depuis des lustres. Puis, une fois habituée a la lumière présente dans la pièce, je regarde autour de moi. La pièce est immense, de même que le lit dans lequel je suis allongée. Je la reconnaitrais entre mille: La chambre de Damon. Les sourcils froncés, je repousse les couvertures et me traine vers le bord du lit en me demandant comment est-ce que j’ai bien pu faire pour me retrouver là. Ma tête tourne et me fait tellement mal que j’ai l’impression qu’elle va exploser! J’essaie tant bien que mal de rassembler mes idées et surtout, mes souvenirs. Je me rappelle m’être évanouie alors que j’étais en train de repeindre un mur. Jeremy et moi étions seuls a la maison…Le séjour a l’hôpital avait été bref et j’étais vite rentrée. Caroline était venue et m’avais fait la morale, comme a son habitude. Jeremy, lui, ne m’avais pas quittée des yeux et Matt était venu en renfort. Je me le rappelle d’ailleurs alors qu’il m’avais apporté une tasse de Thé vraiment trop sucré. Je ne m’étais absolument pas méfiée et nous avions parlé quelques minutes avant que je ne me sente soudainement fatiguée. Matt avait juste eu le temps de poser sa propre tasse avant de devoir venir me rattraper parce que les ténèbres m’avaient complètement engloutie. Ce n’est qu’en me réveillant un peu plus tard, à bord de sa voiture, qu’il m’as confié qu’il avait fait ça pour une raison bien précise. Niklaus venait de mourir, tué par Ric. Il restait donc très peu de temps à Stefan et Damon avant que eux aussi ne tombent…Ou du moins, dans l’optique ou c’était bien de Klaus qu’ils descendaient. Au début, je ne comprenais pas pourquoi Matt me conduisait hors de la ville…Et je me souviens que mon cœur s’est brisé lorsqu’il m’as répondu que Damon était a moins d’une heure d’ici. Je devais faire un choix, ici et maintenant: Aller auprès de Stefan qui lui était à Mystic Falls, ou alors rejoindre Damon qui lui était loin. Ca a été la décision la plus dure que je n’ai jamais eu a faire. J’ai même pensé a ne pas le faire, ne pas choisir, de peur de briser celui que j’aurais laissé de côté. Mais finalement, c’Est-ce que Katherine avait fait: Elle avait été trop égoïste pour n’en garder qu’un et laisser l’autre s’en aller. Et je ne voulais ni lui ressembler, ni faire revivre ça a Stefan et Damon. Alors j’y ai pensé a deux fois, et n’ai pas écouté ma tête, pour une fois. Puis j’ai regardé Matt et ait simplement dit: « Vas plus vite. », tout en laissant mon front s’appuyer contre la vitre de la voiture. Quelques minutes plus tard, nous étions près de la sortie de Mystic Falls. J’avais décidé de tourner le dos a Stefan, mon premier vrai amour non pas parce que j’avais trouvé mieux, mais parce que les choses avaient changées. Damon s’était immiscé dans mon cœur sans que je le veuille forcément. Evidemment, notre attraction ne date pas d’hier…Mais voilà. Je ressent des choses fortes pour lui et je suis fatiguée de chercher des raisons pour nier, pour ne pas l’avouer, pour me prouver le contraire. Même si je ressentirais toujours quelque chose pour Stefan, parce qu’il est spécial a mes yeux, eh bien les choses ont changé et j’espère que nous n’aurons pas a trop souffrir de tout ça. Mais j’ai beau chercher plus loin, dans ma mémoire, je ne me souviens pas avoir rejoint Damon. Mes derniers souvenirs sont flous, difficiles a retrouver je pose un pied sur le sol, toujours assise sur le lit. « Damon?! » Je soupire et tousse. Ma voix est faible, tremblante. Je me demande alors combien de temps ça fait que je dors. Mais étant néanmoins bien décidée a me lever, je pose mon second pied par terre et reprend, d’une voix plus forte: « Damon?!…Eh, il y a quelqu’un?! » Pas de réponse. Mais finalement, et si Damon n’était pas là?! Si on m’avais simplement mise dans son lit?! Un fort pressentiment me prends et j’ai soudainement peur de l’avoir loupé et qu’il soit mort avant que j’arrive. Et là, mes souvenirs reviennent, d’un seul coup. Tout ce qui était mélangé se remet soudainement en place, comme les pièces d’un puzzle géant: Nous étions bien sur la route, Matt et moi et étions arrivés au niveau du pont. Caroline venait de me téléphoner, en larmes, et m’avais annoncé que Tyler était mort, alors que Stefan et Damon, eux, se portaient bien. Puis la batterie de mon portable n’avait pas tenu plus longtemps, Matt m’avais alors proposé de me prêter le sien. Il n’a quitté la route des yeux qu’une seule et minuscule seconde…Mais ça a suffit pour que je vois quelqu’un en plein milieu de la route, droit, les bras croisés, comme s’il attendait qu’on le percute. J’ai crié à Matt de faire attention, mais c’était trop tard. La route était trop étroite pour qu’on puisse l’éviter et nous étions trop près pour pouvoir freiner. Alors la voiture a quitté la route. Elle a éclaté les barrières en bois qui nous protégeaient du vide et nous avons fait une chute de plusieurs mètres, avant d’atterrir dans l’eau. Exactement comme nous l’avons fait avec mes parents, il y a de ça trois ans. Et, comme la dernière fois j’étais éveillée, même après cette grosse chute. Matt, lui, était inconscient. Je me souviens l’avoir secoué, essayé de le réveillé, mais ça n’avait pas marché. Ma ceinture était coincée et je ne pouvais pas me libérer non plus. Plus les secondes passaient, moins j’avais d’espoir et d’énergie. Ma gorge me brulait, mes poumons réclamaient de l’oxygène pour pouvoir fonctionner. Puis j’ai vu quelqu’un arriver, arracher la porte du côté de Matt et essayer de venir me rejoindre pour me libérer: Stefan. Il était celui qui m’avais sauvée la première fois et continuait encore aujourd’hui. Sauf que j’ai refusé son aide et l’ai obligé a ramener Matt à la surface en premier. Je pensais que peut-être j’arriverais a tenir jusqu’à ce qu’il revienne pour moi…Il faut croire que je m’étais surestimée, parce qu’en réalité, je me suis tout simplement laissée emporter par le sommeil qui m’enveloppait. C’était douloureux, très douloureux. Mais j’avais l’impression que si je laissais les ténèbres m’envahir, ça irait mieux, ce serait enfin bel et bien terminé. J’ai fermé les yeux, détendu mes muscles et me suis endormie en sachant parfaitement que je ne me réveillerais pas. Cette fois, il n’y a pas de eu de miracle ou de sorcière pour me tirer de l’autre monde, comme Bonnie l’a fait avec Jeremy. Mais alors, qu’est-ce que je fais ici?! Totalement perdue je passe une main dans mes cheveux et me redresse d’un seul coup pour me mettre debout. Manque de chance, mes jambes lâchent alors que je n’ai même pas le temps de faire un pas. Mais avant même que mes genoux ne touchent le sol, je sent deux bras m’entourer et me relever sans effort. Je lève les yeux et manque de pleurer de soulagement en voyant Damon. Lui a les sourcils froncés et me regarde, l’air sévère, comme si il me reprochait d’avoir voulu me lever. D’ailleurs il me le dit tout en me reposant sur le lit et je secoue la tête, ignorant sa remarque. Puis, têtue, je me relève et enroule mes bras autour de sa taille, le serrant fort, trop soulagée de le voir là, devant moi. « Tu m’engueuleras plus tard, d’accord?!…J’ai eu peur pour toi! », dis-je simplement en posant mon front contre son torse et en le serrant plus fort. Puis, seulement après de longues secondes, je consent à le lâcher et vais m’assoir. « Je me souviens de tout. », soufflais-je en regardant le sol. « Est-ce que Matt va bien?! Et Stefan?! Je ne sais pas comment il a fait, mais apparemment il a réussi a nous sauver tous les deux. » Il est vrai que je n’aurais pas cru ça possible mais peut-être m’étais-je simplement évanouie et Stefan avait réussi a me sauver…C’est l’hypothèse la plus plausible et la plus logique que j’ai, en tout cas.

_________________
Love does that. It change us.
△ everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Admin
avatar

◆ Messages : 213
Date d'inscription : 19/09/2012
◆ Age : 30

MessageSujet: Re: Welcome Back, Elena - With Damon.   Mar 9 Oct - 15:04

- Bonnie vient juste de partir. Rebekah devrait bientôt arriver pour chercher le corps

*J’avais Stefan à l’autre bout du fil et nous discutions encore du mauvais choix qu’avait pris Elena. Comme toujours, elle avait fait confiance à Elijah alors qu’il nous avait déjà trahis… 2 fois. J’avais beau lui dire non, de ne pas accepter ce marché mais madame n’en avait fait qu’à sa tête une fois de plus*

- Caroline et Elijah sont en place. Jérémy va guider Alaric jusqu’à nous.
- Tu devais réellement la laisser faire ce choix ?
- Qu’est-ce que tu aurais fait Damon ?
- L’attraper, la bâillonner, et la jeter dans une cage. Je ne sais pas, tout sauf la laisser faire confiance à Elijah !
- Tu sais qu’elle t’aurait détesté pour ça pas vrai ?
- Oui mais elle serait en vie et elle me détesterait. C’est donc l’éternelle différence entre toi et moi, mon frère *Mon frère eut un petit rire*
- Dès qu’on a le pieu, remets-lui le cercueil et va-t’en. Alaric fait rechercher la voiture de Klaus par la moitié de la police
- Je le ferais. Je dois y aller. La sœur des Originels est là

*Et je raccroche. Je me lève du canapé où je mettais vautré en attendant Rebekah et je me dirige vers l’ascenseur pour aller à sa rencontre et surtout récupérer ce charmant pieu, le seul qui nous permettrait d’arriver à vaincre Ric. Je passais dans la pièce voisine en appelant Bekah qui ne semblait pas pointer le bout de son nez. Sauf que, malheureusement, ce ne fut pas Rebekah mais Ric qui me trouva en premier et il fut derrière moi, au point de m’enserrer la gorge. Ah pas bon tout ça ! Je posais mes mains sur son bras, tentant de lui faire lâcher prise mais j’avais autant de force qu’un nouveau-né. Hmm, là, je peux dire que j’étais dans la merde. Il me demanda où était Klaus… Ah la bonne blague ! Je finis par lui dire qu’il était dans un casier de rangement mais qu’il y en avait des milliers, il pouvait toujours chercher s’il voulait perdre du temps. Il n’apprécia pas ma réponse vu que je finis la nuque brisée… encore. Je ne me réveillais qu’une bonne demi-heure plus tard. Aouch, il était dur le réveil. Je me relevais repensant à ce qui c’était passé, je me rappelais de ma conversation avec Stefan, l’ascenseur qui sonne puis le trou noir… En parlant d’ascenseur, un nouveau bip se fait entendre et je me planque derrière un mur avant d’entendre la charmante voix de l’originelle. Une fois arrivée à ma hauteur, je plaque ma main sur sa bouche et je lui demande de ne rien dire, ce n’est pas le moment que Ric croise notre chemin. Nous prenons les devants et nous emportons le corps de Klaus jusque la voiture de la jolie blonde mais Ric nous prend de vitesse et fracasse Rebekah contre sa voiture. Aouch. Bien entendu, j’essaie de me jeter sur lui mais il m’apprend à voler d’un simple coup de pied et j’atterris auprès de Rebekah tandis que Ric vient de planter Klaus sous nos yeux. Hmm, chouette, nous allions mourir dans pas longtemps… Merci Ric. Je demande à Rebekah de partir, ce qu’elle fait après une longue hésitation et je regarde Ric, fier de mon petit tour. Une fois encore, je finis sonné par terre. Je commençais à en avoir l’habitude à force. Quelques minutes plus tard, je m’étais appuyé contre la voiture et j’appelle Stefan pour lui annoncer la grande nouvelle*

- Damon ?
- Mauvaise nouvelle frangin… Alaric a tué Klaus, il est mort
- Je me sens bien… Tu ressens quelque chose ?
- Non
- Ca a pris une heure à Sage pour tomber malade
- Oui, ou Klaus mentait en disant qu’il était à l’origine de notre lignée
- Oui mais s’il ne mentait pas… Une heure n’est pas suffisante pour que tu reviennes à Mystic Falls
- Pourquoi ? Pour que nous ayons un autre au revoir épique Stefan ?
- Pas nous, frangin. Toi et Elena… Elle t’a choisi toi
- J’imagine que tu as juste à dire au revoir pour nous deux n’est-ce pas ? Appelle-moi si tu craches tes poumons

*Et je raccroche… encore mais cette fois-ci c’est différent. Je me sens bien même si je dois mourir dans une heure. Elena a fait son choix et, contre toute attente, elle m’a choisi. Je ne sais pas si je devais jubiler ou être triste voire les deux en même temps. La suite des évènements se passa trop vite pour que je ne comprenne quoi que ce soit. Klaus était mort, Ric venait de mourir dans mes bras suite à une bagarre et je compris soudain une chose. Si Ric était mort alors ça voulait dire que… Non ! Je ne voulais pas l’admettre. Elle ne pouvait pas être morte ! Malgré moi, je sentis des larmes me monter aux yeux et quelques larmes coulent le long de mes joues. Ça faisait une éternité que je n’avais pas pleuré. Je me ressaisis et je quitte l’entrepôt pour rentrer à Mystic Falls en quatrième vitesse. Je me dirige vers l’hôpital et la doctoresse m’informe qu’Elena avait plus qu’une commotion au cerveau quand elle est venue la première fois et elle l’avait aidé. Pardon ? Elle avait fait quoi ? Elle plaisantait hein ? Elle n’avait pas donné mon sang à Elena quand même ? Malheureusement si… Je me dirigeais vers la morgue où elle était et sans crier gare, je la ramenais à la maison. Hors de question qu’elle se réveille dans cet endroit bizarre. Une fois à la maison, je déposais Elena dans ma chambre sur mon lit et je partis calmer mes nerfs contre deux trois humains. Je ne revins que deux heures plus tard et apparemment, la jeune femme était réveillée. Je montais les escaliers en quatrième vitesse et j’arrivais juste au moment où je vis cette tête de mule tenter de se mettre sur ses jambes avant de s’écrouler lamentablement. Enfin presque parce que je l’avais rattrapé avant qu’elle ne touche le sol. Je la maintenais contre moi. Je la regardais en fronçant les sourcils. Je la pris doucement dans mes bras avant de la reposer sur le lit*

- Tu es une vraie tête de mule, tu le sais ça ? Tu es censée te reposer…

*Dis-je avant de me redresser mais, comme toujours, ma jolie brune n’en fit qu’à sa tête et elle se releva, me serrant dans ses bras. Je l’engueulerais plus tard… Oh ça oui mais pour l’heure, je la serrais contre moi, rassuré qu’elle soit enfin réveillée même si je savais que la suite des évènements n’allait pas être de tout repos. Je la regardais, un sourire amusé sur les lèvres*

- Pourquoi donc ? On s’en est sortis comme toujours et Klaus n’est qu’un menteur… Il nous a menés en bateau depuis le début avec son histoire de lignée…

*C’est vrai non ? Nous ne serions plus là si Klaus était mort ! Enfin, normalement. Je dépose délicatement un baiser sur son front pour la rassurer avant que nous nous détachions l’un de l’autre*

- Matt… Il va bien… *Répondis-je sur un ton amer* Stefan, je ne sais pas où il est parti… J’ai beau l’appeler, il ne répond pas. Il évite tous mes appels *Et pourtant, j’avais besoin de lui en cet instant… Et Elena aussi dans quelques secondes* Il ne vous a pas sauvé tous les deux Elena… Il n’a pas pu te sauver… Quand Rebekah a fait tomber la voiture de Matt dans le Lac, tu avais du sang de vampire dans ton système Elena…

*Dis-je tentant de rester le plus calme possible parce que je savais qu’Elena n’allait pas apprécier ce que je venais de lui dire*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://changinghearts.1fr1.net
Elena Gilbert
Admin
avatar

◆ Messages : 194
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Welcome Back, Elena - With Damon.   Dim 4 Nov - 1:10

Me réveiller soudainement sans même me souvenir de ce qu’il s’est passé me fait paniquer. Rien qu’une demie seconde. Je me demande où je suis et surtout, ce que je fais là. Mais le fait de me trouver dans la chambre de Damon me rassure: Parce que je suis en vie, et aussi parce que Matt a été sauvé. Normalement. Petit a petit, les souvenirs me reviennent, nombreux, assez flous et plus les secondes passent, plus je me pose des questions. Je ne me souviens pas que Stefan soit redescendu me chercher dans cette voiture. Je souffrais et n’avais qu’une envie, que tout ça se termine enfin. Ca avait un arrière gout amère, de déjà vu. Trois ans s’étaient écoulés depuis la première fois que j’ai manqué de me noyer avec mes parents et là je sentait mon heure arrivée. Pour de vrai. Après, je n’ai pas vu de lumière, ni sentit quelque chose en particulier. J’étais en paix, surtout parce que je m’endormais…Rien de plus. A la seconde où j’ai fermé les yeux, pensant mourir, je m’étais faite a l’idée et je me suis tout simplement laissée emporter. Sauf qu’apparemment, je me suis juste évanouie avant que Stefan vienne me chercher et me ramène a la surface. La lumière présente dans la pièce fait papillonner mes paupières et je passe une main sur mon visage en reprenant ma respiration. Je suis en vie maintenant, c’est ce qui compte. Je n’aurais salué la mort qu’une fois de plus, rien de bien méchant! Essayant de sortir de mon sommeil qui apparemment avait été plutôt long, je baille et repousse les couvertures. Dans la chambre, il n’y a aucun bruit et la Pension a l’air d’être plongée dans le noir, vide étant donné que j’ai une pleine vue sur le couloir sachant que la porte est grande ouverte. Puis, ignorant mes muscles qui me font atrocement souffrir, sûrement parce que je suis restée trop longtemps allongée ou alors a cause du contre coup de l’accident, je repousse les épaisses couvertures. Rapidement, j’essaie de me souvenir de mon arrivée ici. Après tout, peut-être m’étais-je réveillée une demie seconde et aurait vu qui m’avais posée dans le lit de Damon, mais rien…Rien ne me reviens. Soufflant, j’abandonne donc et me redresse, prenant appui avec le matelas pour essayer de me lever. Je souris lorsque j’arrive a me mettre debout et droite, mais quand j’essaie de faire un pas, mes jambes m’abandonnent et lâchent sans prévenir. Je ressens vaguement la sensation que l’on a tous quand on tombe, mais n’arrive même pas a avoir les réflexes. Si jamais on ne m’avais pas rattrapée, je me serais simplement écroulée sur le sol comme une poupée de chiffons sans même essayer de me stabiliser ou de rendre ma chute moins violente. Surprise tout de même, je relève la tête et tombe immédiatement sur le regard couleur lagon de Damon. Immédiatement, il me traite de tête de mule, tout en essayant de me faire m’assoir à nouveau sur le lit. Sauf que la tête de mule que je suis, comme il le dit si bien, refuse et je me redresse instantanément pour venir le prendre dans mes bras. Rassurée de l’avoir avec moi, je lui dit simplement qu’il m’engueulera plus tard. Là, je veux simplement l’avoir contre moi et profiter d’être seule avec lui. Après tout, ses sermons, j’y suis habituée et je n’en ai pas besoin. Pas tout de suite. Puis, alors que je consent a aller m’assoir, Damon me demande pourquoi j’ai eu peur pour lui. Comment n’aurais-je pas pu avoir peur?! Tyler était mort, ce qui signifiait clairement que Damon, et ensuite Stefan, allait mourir! Sans que je ne puisse être là pour lui dire au revoir. Sans que je ne puisse lui dire ce que je ressentais vraiment pour lui. Mais comme il le dit apparemment, Niklaus a menti. J’arque un sourcil et passe une main dans mes cheveux, intriguée: « Mais…pourquoi?! Je comprends que Klaus craignait pour sa vie, mais au point de mentir! » Après tout, il l’avait juré, et bien qu’il n’ait aucune parole…Le fait que Elijah le certifie a son tour m’a convaincue. Elijah ment parfois, mais plus depuis que son frère lui a tourné le dos. Mais peut-être étais-ce lui, le créateur de cette fameuse vampire qu’à tué Kol il n’y a pas longtemps. Et, voulant se protéger, Elijah a accusé son frère…C’est un peu gros comme histoire mais c’est peut-être la seule explication. Décidant de mettre ça de côté, je demande ensuite a Damon comment va Matt et vu la tête qu’il fait, ça ne lui fait pas vraiment plaisir que je pose la question! Je suis beaucoup trop soulagée qu’il aille bien pour m’arrêter à ça. Mais mon sourire se fane quand Damon me dit que Stefan est parti. « Parti? Mais comment ça, parti?! », murmurais-je en fixant le sol, comme perdue. Comment peut-il être parti comme ça, sans même avoir dit au revoir ou laissé un mot derrière lui?! D’ailleurs, Damon parait tout aussi perdu que moi! Et je comprends pourquoi moins d’une minute plus tard. Sous le choc, je refuse de comprendre, sent mon cœur s’emballer, battre d’un coup beaucoup plus vite. Heureusement que je suis assise, sinon je serais sûrement tombée, sous le coup de la nouvelle qui vient de me tomber dessus. Les larmes aux yeux, je secoue la tête et serre les dents, soudainement en colère. Le déni. Ce bon vieux sentiment que j’ai eu pendant un moment après la mort de mes parents. Ca faisait longtemps qu’il n’était pas passé me voir, celui-là! Et maintenant, c’est le déni de ma propre mort que fait…Parce que Stefan n’a pas réussi a me sauver. Parce que je suis morte noyée. Voilà pourquoi je n’ai pas vu de lumière et que du noir. Voilà pourquoi je me suis réveillée ici: A cause du sang de vampire qu’il y avait dans mes veines lors de ma noyade. Transportée par mon sentiment de haine et de colère, je me lève et cette fois-ci, la douleur ne me fait même pas grimacer, mes jambes ne se dérobent pas une seconde fois. Légèrement paniquée, je regarde enfin Damon. « Laisse moi deviner: Meredith Fell, n’est-ce pas?! », dis-je en serrant les poings. Puis, fatiguée d’être gênée par la lumière du soleil, je me dirige vers la fenêtre et tire les rideaux d’un coup sec, plongeant la pièce dans le noir ou presque. Les deux seules personnes qui auraient pu me faire ingérer du sang de vampire sont Meredith et Matt. Bizarrement, des deux, je pense que le plus a même de m’en administrer, c’est bel et bien cette médecin. Après tout, Matt peut certainement avoir des calmants pour m’assommer, mais rien de plus. Avoir du sang de vampire est quelque chose de rare et il faut que le vampire en question soit d’accord ou alors en très mauvais état pour qu’on puisse leur en voler! « Je vais la tuer! J’étais prête a mourir, bon sang! Comment elle a pu me faire ça?! Et puis pourquoi?! » Coupant court a mes délirer et a mes menaces de mort envers Meredith, Damon vient de mettre en face de moi et pose ses mains sur mes épaules avant de me secouer légèrement. « Elle avait pas le droit de faire ça », murmurais-je. « Maintenant si je comprends bien, je suis obligée de me transformer ou de mourir encore une fois?! » Les sourcils froncés, je lève les yeux au ciel, lasse de tout ça. « Attends, alors c’est vraiment pour ça que Stefan est parti? Parce qu’il s’en veut à cause de ma mort?! »

_________________
Love does that. It change us.
△ everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Admin
avatar

◆ Messages : 213
Date d'inscription : 19/09/2012
◆ Age : 30

MessageSujet: Re: Welcome Back, Elena - With Damon.   Lun 26 Nov - 19:19

*Et me voilà arrivé au lieu de rendez-vous avec Rebekah. Nous lui avions promis de lui restituer le corps de son frère si, en échange, ils disparaissaient tous de Mystic Falls. Bon, on avait peut-être vu un peu trop grand mais tant pis, il fallait qu’on réussisse et qu’on mette le corps de Klaus en lieu sûr avant que Ric ne le trouve et nous tue tous autant que nous sommes. En attendant la jolie blonde, je posais mes fesses sur le canapé qui se trouvait là et mon portable se mit à vibrer. Stefan m’appelait et nous reparlâmes de l’idée d’Elijah… que je trouvais toujours autant stupide. Il ne méritait pas notre confiance, il nous avait déjà trahi plus d’une fois mais Elena semblait décider à lui faire confiance. Je ne la comprenais vraiment pas. J’écoutais mon frère parler et je lui disais qu’il n’aurait pas dû la laisser choisir mais qu’il aurait dû prendre une décision à sa place. Il eut un petit rire avant de me demander ce que j’aurais fait à sa place et je lui avouais que je l’aurais attaché, bâillonné, séquestré enfin tout ce qu’il voulait mais jamais je ne l’aurais laissé accepter ce marché. Je sais qu’elle m’en aurait voulu pour lui avoir fait ça, encore, mais au moins, j’aurai la garantie qu’elle serait en vie*

*Stefan me prévient qu’Alaric faisait déjà rechercher la voiture de Klaus par toute la police et que j’avais plutôt intérêt à me sauver dès que j’avais le pieu en ma possession. Je lui dis que je le ferais et j’entends l’ascenseur arriver. Je lui signale que Rebekah vient d’arriver et je raccroche pour aller à sa rencontre. Malheureusement, c’est sûr Ric que je tombe et il m’enserre la gorge avec ses bras et me demande où se trouve le corps de Klaus. Je lui réponds qu’il est dans l’un des casiers mais qu’il y en a des milliers et qu’il allait devoir tous les faires pour le trouver. Il a l’air de l’avoir mal pris puisqu’il me brise la nuque une fois de plus. Je me réveillais après de longues minutes et je me dirigeais vers les ascenseurs. J’entendais dans le lointain la voix de Rebekah, elle m’appelait et je me dirigeais vers elle. Quand elle passa près de moi, je passais une main sur sa bouche et je la collais contre moi, lui faisant comprendre de ne pas faire le moindre bruit et nous partîmes tous deux chercher le corps de Klaus pour le mettre dans sa voiture. Nous étions sur la bonne voie mais Ric nous rattrapa avant que nous ayons pu faire quoi que ce soit et il nous envoya tous les deux valser à l’autre bout de la pièce… avant d’ouvrit le cercueil et de planter Klaus. Son corps brûlait devant nos yeux et nous n’avons rien pu faire pour l’éviter. Ric nous regarda ensuite et il voulait aussi tuer Rebekah. Pas question, je demandais à la jolie blonde de courir, ce qu’elle fit après un temps et je restais seul avec Ric. Je tentais de le retarder mais c’était peine perdue, je n’avais aucune chance face à lui et je finis une fois de plus à terre, inconscient*

*Passée de nouveau de longues minutes, je finis par me lever et je me laisse tomber contre la voiture et je prends mon téléphone pour appeler Stefan. Je lui annonce la grande nouvelle et il me demande comment je vais après m’avoir dit qu’il ne ressentait rien pour l’instant. Il finit par me dire qu’une heure ne serait pas suffisant pour que je revienne à la maison et je lui demandais en plaisantant pourquoi il me disait ça, si c’était pour que nous ayons un autre au-revoir épique mais il me répondit que ce n’était pas le nôtre mais celui d’Elena et moi… Elle avait fait son choix et… c’était moi. Je ne répondis pas grand-chose hormis de l’humour comme toujours et après avoir raccroché, je repensais à tout un tas de chose. Mais je n’eus pas réellement le temps de dire ou penser quoi que ce soit que Ric revenait déjà. Il semblait en colère que Rebekah lui ait échappée mais, personnellement, ça me fit sourire. Une petite bagarre s’en suivit et Ric avait le dessus sur moi. En même temps, il était un peu beaucoup invincible donc je ne voyais pas vraiment comment lui tenir tête*

*Cependant, après quelques minutes, il finit par s’écrouler en me demandant ce qu’il se passait. Je n’en savais absolument rien mais j’avais beau essayé de le secouer, il ne répondait plus… et si Ric était mort… Non ! Hors de question ! Je ne voulais pas songer au fait qu’Elena puisse être morte ! Pas après tout ce que nous avions traversé ! Ce n’était pas possible. Je rentrais à Mystic Falls à vive allure et j’arrivais une heure plus tard à l’hôpital, seul endroit où elle pouvait être. La doctoresse m’informa de ce qu’elle avait fait et des complications qu’Elena avait eues et elle m’avoua qu’elle l’avait aidé à sa manière. Non ?! Elle n’avait pas osé lui donner mon sang quand même ?! Malheureusement si, c’était bien ce que je craignais. Je partis à la morgue et sans attendre, je ramenais Elena à la Pension. Hors de question qu’elle ne s’éveille dans une morgue. Une fois à la maison, je déposais Elena dans ma chambre, sur mon lit, et je repartis en 4è vitesse calmer ma colère contre quelques humains. Il fallait qu’elle disparaisse avant que je ne parle avec Elena sinon, ça risquait d’être détonnant comme conversation. Je rentre deux heures plus tard et je retourne à l’étage pour voir comment allait Elena mais cette dernière se tenait debout et elle manqua de tomber. Je m’approchais d’elle à vive allure pour la retenir avant qu’elle ne s’écroule sur le sol. Je la regarde en fronçant les sourcils, elle ne devait pas être debout mais j’avais oublié que j’avais à faire à une vraie tête de mule. Elle finit par me demander pourquoi Klaus aurait menti sur sa lignée et je ne peux qu’hausser les épaules sous sa question*

- Je n’en sais pas plus que toi Elena. Il criait pourtant haut et fort qu’il était celui dont nous descendions et je ne vois pas réellement pourquoi il nous aurait menti… Pas si ça lui permettait de rester en vie. Mais s’il était vraiment notre « créateur », nous serions tous mort à l’heure qu’il est et pourtant, nous semblons tous en bonne santé…

*C’est à n’y rien comprendre. Je n’arrivais plus à suivre cette histoire de lignée. J’étais persuadé jusqu’à il y a encore une heure que Klaus était le vampire à l’origine de notre lignée mais maintenant… C’était vraiment un vrai micmac cette affaire. Elle me demande ensuite comment va Matt et je lui réponds qu’il va bien… même si j’aurai préféré qu’il meurt à la place d’Elena. Puis elle me demande si Stefan était là mais je lui réponds que je n’ai pas de nouvelles de lui et qu’il évite mes appels. Il semble juste avoir disparu de la circulation*

- Je n’en sais rien ; je ne sais pas où il a pu aller… Je ne sais pas ce qu’il a en tête mais ça ne me présage rien de bon. Mais quoiqu’il en soit, on le retrouvera et il reviendra… de gré ou de force

*De toute façon, pour le moment, j’allais m’occuper d’Elena mais très vite, je m’occuperais de mon cadet et il passerait un mauvais quart d’heure celui-là. Il n’avait pas à disparaître sans laisser de traces et si je le retrouvais, c’est à coup de pieds aux fesses qu’il rentrerait. Puis elle me pose une question que j’aurai aimé qu’elle évite… Etait-elle morte ou Stefan avait-il réussi à les sauver tous les deux ? Je n’avais pas trop le choix et je fus honnête avec elle mais elle ne voulait pas y croire. Pourtant, elle devina toute seule qui était à l’origine de ce geste… Meredith. En réalité, c’était même la seule femme médecin que je connaissais qui utilisait du sang de vampire pour soigner ses patients. Je la laissais faire son manège mais ce qu’elle me disait ne me plaisait pas. Non, je ne voulais pas qu’elle meure moi ! Pas après ce que nous avions vécu… Je ne voulais pas qu’elle s’en aille moi*

- Ça ne changera rien au fait qu’elle t’ait injecté du sang de vampire, mon sang qui plus est, dans les veines si tu la tues. Je sais que ça te ferait du bien sur le coup mais et après ? Ça t’apporterait quoi au final hormis des regrets et de la culpabilité ?! Tu vaux beaucoup mieux que ça Elena

*Je n’avais pas envie qu’elle pense ça, elle n’avait même pas intérêt de le faire sinon elle aussi passerait un mauvais quart d’heure. Tentant de la raisonner et de la calmer, je me mis en face d’elle et je posais mes mains sur ses épaules et je la secouais légèrement pour qu’elle se ressaisisse*

- La première fois que tu as été amené à l’hôpital, elle nous a dit que tu avais une simple commotion sans gravité mais en réalité tu avais du sang dans le cerveau. Loin de moi l’idée de la défendre mais elle l’a fait pour t’éviter de mourir, jamais, elle n’aurait pu se douter que quelques heures plus tard, Rebekah balancerait la voiture de Matt du haut du pont

*Je ne peux que confirmer d’un signe de tête ce qu’elle vient de me dire, elle doit se nourrir ou elle meurt… Oui, c’est exactement comme ça que ça va se passer maintenant*

- Oui, tu te nourris ou tu meurs. Il n’y a aucune autre échappatoire *Dis-je avant de rajouter* Mais je ne te laisserais pas mourir Elena… Hors de question que je te perde définitivement

*J’étais bien décidé à la forcer à la finir sa transformation s’il le fallait. Oui, j’étais égoïste mais je ne pensais pas qu’à moi en faisant cela… Je pensais aussi à Jérémy qui avait encore besoin d’elle, à Bonnie, à Caroline… mais aussi à Stefan. Elle ne pouvait pas nous abandonner comme ça. Est-ce que Stefan était parti à cause du fait qu’il se sente coupable de la mort de la jeune femme ? Excellente question*

- Je pense qu’il doit y avoir de ça mais je ne crois pas que cela soit la seule véritable raison de son départ

*D’une, il y avait ce stupide pari qu’on avait fait dans la voiture lui et moi et de deux, je pense que le fait qu’Elena m’ait choisi joue un petit rôle aussi dans la balance*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://changinghearts.1fr1.net
Elena Gilbert
Admin
avatar

◆ Messages : 194
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Welcome Back, Elena - With Damon.   Jeu 28 Mar - 22:23

En l’espace de trois ans, nous avons tous vécu des tas de choses, bonnes et mauvaises…Bon d’accord, plus mauvaises que bonnes. Et j’ai toujours été prête a tout: Souffrir physiquement, souffrir moralement, ou même mourir. J’étais conditionnée pour tout ça, préparée. C’est d’ailleurs pour cette raison que je n’ai pas paniqué lorsque j’étais sous l’eau avec Matt et que je me noyais. Je n’avais pas peur pour moi, mais pour lui. Puis finalement, je suis morte certes déçue de ne pouvoir revoir mon frère, ou Damon…C’était là, le plus horrible: Se dire qu’on a pas pu dire au revoir, qu’on a pas pu serrer ceux qu’on aime une dernière fois dans ses bras. Puis je me suis réveillée. Au début, je n’ai pas compris. Puis, Damon m’ayant rejointe, je n’ai pas le temps d’y penser, trop pressée d’aller aux nouvelles. Nous parlons évidemment de Klaus en premier: Klaus qui est mort. Tyler qui est mort également. Et le fait que Stefan et Damon n’aient pas suivi le mouvement peu après est pire qu’étrange. Il nous aurait donc menti à tous! Même si c’était prévisible, ça reste trop bizarre. Damon me dit qu’il n’en sait pas plus que moi, et je soupire, tout aussi perdue que lui. « Ou alors…Il est encore en vie. On est sûrs qu’il est bel et bien mort?! » C’est une question qu’il faut se poser. Celle là et de nombreuses autres, ensuite. Puis, après avoir pris des nouvelles de Matt, je lui pose la même question pour Stefan. Après tout, il nous avait sauvé tous les deux! Là, Damon m’apprends que son frère est parti, tout simplement et qu’il n’a pas eu de nouvelles, qu’il ne sait pas où Stefan est allé. Préoccupée, je me ronge l’ongle du pouce et lèvre finalement les yeux vers Damon. « Sans vouloir te vexer, Stefan est aussi têtu que toi. S’il ne veut pas être retrouvé ou s’il ne veut pas rentrer, on aura du mal à le faire changer d’avis. » Et je parle en connaissance de cause! Lors de sa période ripper, Stefan était aussi têtu qu’une vieille mule constipée! Il n’écoutait rien ni personne! Damon risque de se confronter à un vrai mur et ça ne pourrait que mal finir. Ensuite, prise d’un affreux doute, j’ose poser une question à Damon: Est-ce que Stefan nous a bel et bien sauvé, Matt et moi? Je tombe de haut en apprenant qu’il n’y en a qu’un seul qui faut sain et sauf au bout du compte…Et que ce quelqu’un, ce n’était certainement pas moi. Mais je m’étais tout de même réveillée! Et ce grâce à du sang de vampire, directement inhecté dans mon corps. Or, je n’en avais pas bu, jamais. L’hypothèse « Meredith Fall » m’a tout de suite paru logique. Après tout, elle soigne ses patients les plus touchés grâce à ce sang! Immédiatement, un sentiment de colère m’envahit, une rage intense me submerge. Si elle était là, devant moi, je lui arracherais la colonne vertébrale de mes mains! Damon me surprends ensuite en me disant que c’est grâce à son sang que Meredith a pu me soigner. « Comment ça, ton sang? Depuis quand tu lui fournis son médicament miracle, au juste?! En plus, je pensais que tu détestais Meredith! » Du moins, c’Est-ce qu’il a toujours dit et j’adorais le fait que ce soit l’un de nos points communs. Puis je décide de lâcher l’affaire. Ce qui est fait est fait, après tout. « Je ne la tuerais pas, Damon. J’en ai simplement envie, mais je ne le ferais pas. » Damon et Stefan ont tous les deux de lourds regrets. Hors, je ne veux pas avoir ce fardeau à porter. Là, je prends soudainement conscience que je dois faire un choix. Le pire choix au monde: Devenir un vampire ou mourir. Définitivement, cette fois-ci. C’est ma dernière chance. Damon lui, ne veut pas me laisser mourir, surtout pas sans se battre. C’est tout lui. Sauf que c’est mon choix. Et non le sien, cette fois. « Damon…Etre un vampire, ce n’est pas une option que j’envisageais. Je voulais vivre ou mourir, pas devoir être coincée dans une sorte d’entre deux! Si je devenais un vampire, il ne me resteras plus qu’une seule chose au monde: Toi. Mes amis vont certainement me tourner le dos, sans parler de mon frère qui ne voudra jamais plus me voir ou me parler…Je veux rester avec toi, mais je ne sais pas si j’arriverais à supporter tout ça. » Je passe une main dans mes cheveux, totalement perdue. Puis je pense à Stefan, aux raisons de son départ. Ce n’était pas seulement à cause de Damon et moi, mais surtout parce qu’il n’a pas réussi à me sauver! J’arque un sourcil et regarde Damon: « Ah bon? Et pourquoi aurait-il fui si ce n’est pas à cause de l’accident?! » Puis je me dirige vers la fenêtre et ferme le rideau d’un coup sec. La lumière, pourtant assez faible, agresse mes yeux et m’empêche de me concentrer. Je baisse ensuite mes bras, dos Damon. « Je ne supporte pas la lumière. Mon corps commence déjà à se retourner contre moi. Pour combien de temps est-ce que j’en ai déjà? Avant de…mourir, je veux dire. » Là, tout suite, c’Est-ce qui me manque le plus au monde: Le temps.

_________________
Love does that. It change us.
△ everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Admin
avatar

◆ Messages : 213
Date d'inscription : 19/09/2012
◆ Age : 30

MessageSujet: Re: Welcome Back, Elena - With Damon.   Ven 29 Mar - 20:15

*Il y a des jours où rien ne va. Et pas seulement quelques petites choses insignifiantes qui vous dérangent dans votre petite existence non là, c’était plus que ça. J’avais été humain, je suis devenu un vampire, j’ai éteint mon humanité au cours des siècles, j’ai tué, j’ai regretté, tué de nouveau… Aujourd’hui j’ai essayé de changer, de devenir quelqu’un d’autre… sans pour autant perdre ce que je suis réellement ni que je suis. Je suis toujours le fils de Giuseppe… Que je le veuille ou non. J’ai un grand nombre de ses défauts, j’ai son sale caractère, j’ai pris son habitude de boire quand quelque chose ne va pas ou juste quand j’ai besoin de réfléchir… En fait, je crois que je ne suis pas un Salvatore pour rien. Il m’arrive aussi de repenser à ceux que j’ai tués, ceux qui sont morts pour me protéger… Comme Rose… Elle m’a protégé de Jules alors que c’était moi qui devait être mordu et non elle… Elle a souffert le martyr et si j’avais su bien plus tôt que le sang de cet Originel de malheur aurait pu la guérir et bien… oui, j’aurais fait n’importe quoi pour la sauver mais maintenant, ça ne servait à rien d’y repenser… Le passé restait le passé et je ne connaissais pas de moyen de changer ce que j’avais fait… et pour être honnête, je ne suis pas certain que je veuille changer mes erreurs. Après tout, elles font partie intégrante de ce que je suis devenu non ? Même si elles ne sont pas toutes allouables, ce sont ses erreurs qui m’ont changé… en mieux ou en pire, je n’en sais rien mais c’est grâce à elles que je suis ici aujourd’hui, à Mystic Falls… et que je suis tombé amoureux d’une femme extraordinaire… même si c’est la plus têtue et obstinée que je connaisse. Après tout, c’est ce qui fait partie de son charme non ?*

*Après avoir vu Ric mourir sous mes yeux, et par conséquent, perdu Elena – Chose que je ne pouvais, malheureusement, pas accepter – je rentrais à Mystic Falls et je me dirigeais à l’hôpital où Meredith m’apprit que l’accident d’Elena avait été plus grave que prévu et qu’elle l’avait aidé à sa manière. Non… Elle n’avait pas osé ?! L’obligeant à me laisser passer, je pars chercher Elena à la morgue et je la ramène à la Pension ou j’attends qu’elle se réveille… puisqu’elle va se réveiller mais en pleine transition et je ne vois pas comment lui annoncer ça… en plus du fait que mon crétin de frère s’est barré et que je n’ai aucune nouvelle de lui… Si je le retrouve celui-là, il va comprendre sa douleur. Attendant toujours qu’elle se réveille, je descends au sous-sol me chercher une poche de sang et je la vide d’une traite puis je retourne dans ma chambre. Je ne suis parti que 5 minutes mais cela a suffi à ma tête de mule de se lever et si je ne l’avais pas rattrapé, elle se serait, lamentablement, écroulée sur le sol. Je la garde précieusement dans mes bras et je la dépose de nouveau sur le lit en lui demandant de se reposer… chose qu’elle ne fait pas puisqu’elle se lève de nouveau et me serre contre elle. Très bien, je l’engueulerais plus tard alors ! Pour l’instant, je crois qu’une discussion s’impose… Même si je préférerais qu’elle se repose… Mais ça fait longtemps que je ne crois plus au Père-Noël. Nous parlons d’abord de Klaus, sujet fâcheux mais dont on sera débarrassés dans quelques minutes*

- Vivant ? J’ai vu Ric le poignarder sous mes yeux Elena… Avec le pieu du vieux chêne blanc… Il était enchaîné dans son cercueil, complètement desséché… Comment aurait-il pu être en vie après ça ? *Je me stoppe un instant, en me disant que sa version n’est pas complètement stupide après tout* Ou alors quelqu’un l’a aidé… La question serait de savoir qui…

*Hormis une sorcière, je ne voyais pas vraiment mais je préférais ne pas y penser ce soir, Klaus n’était pas mon premier problème. Puis, elle me demande où est Stefan. Ah ça, si je le savais… Je ne serai pas ici à en parler avec elle, je serai déjà parti le chercher et je le ramènerais par la peau des fesses s’il le fallait. J’hausse simplement les épaules sous ses dires*

- Et tu crois réellement que c’est ça qui va me faire peur ? C’est mon frère Elena… Mon idiot de petit frère, si je ne le retrouve pas dis-moi qui le fera ? Je lui dois bien ça. Et crois-moi quand je te dis que question entêtement, je suis le pire des deux. Stefan peut se montrer têtu, je sais, mais si je veux que Stefan revienne, il reviendra. Il n’aura pas le choix de toute manière

*Je sais, c’est toujours à la méthode douce ou forte, jamais d’entre deux mais nous avions toujours agi comme ça… Puis Elena me pose la question fatale… Est-ce que Stefan avait réussi à les sauver Matt et elle ? J’aimerai mentir, mais je sais très bien que, si je le fais, elle me démontera la tête et je n’en ai pas spécialement envie alors je lui dis ce qui est. Elle est morte noyée parce que Stefan a préféré sauver le footballeur plutôt qu’elle. Non, je ne l’ai toujours pas avalé ça. Elle comprend aussi que si elle est en transition, ça ne peut-être qu’à cause d’une seule personne… Meredith Fell… J’ajoute aussi que c’est parce qu’elle avait mon sang dans ses veines qu’elle est en transition… Sa réflexion ne me plait pas et je croise les bras sur mon torse, fronçant les sourcils*

- Bien sûr Elena. Tu ne savais pas encore que j’étais une banque de sang et que tout le monde se servait de mon sang ?! Non mais tu me prends pour quoi ? Ça ne t’as pas traversé l’esprit que je n’ai pas eu mon mot à dire dans cette histoire ?! Jamais je ne lui aurai donné une seule goutte de mon sang ! Encore moins de mon plein gré. Je suis peut-être impulsif mais pas complètement fou

*Qui a dit que j’étais impulsif ? Non, ce n’est pas vrai du tout ! Ou très légèrement alors… Elle me rassure sur le fait qu’elle ne la tuera pas… C’est déjà un bon point, espérons qu’elle reste dans cette optique assez longtemps. Puis, je lui annonce aussi de but en blanc qu’elle n’a pas d’autre choix… Elle se nourrit ou elle meurt. Il n’y a pas de solution numéro trois… Mais je précise bien que je ne la laisserais pas mourir sans rien faire ; ça c’était hors de question. Je secoue la tête*

- Je n’ai pas eu le choix non plus… Je voulais mourir mais ça n’a pas tourné comme je le voulais… et même si j’ai fait des choses… pas très correctes, être un vampire c’est plutôt cool en fin de compte. Tu restes éternellement jeune, tu t’amuses, tu entends tout… Ça a parfois du bon d’être invincible… Mais, pour moi, te perdre n’est pas une option que j’envisage. Quant à tes amis, je ne vois pas pourquoi ils te tourneraient le dos… Tu ne l’as pas fait avec Caroline, pourquoi le ferait-elle ? Tu as connu des hauts et des bas avec Bonnie mais vous êtes toujours les meilleures amies du monde… Quand à Jérémy, tu es sa seule famille… Pourquoi te tournerait-il le dos ? *Je me stoppe un instant avant de reprendre* Nous avons tous eu des malheurs ces dernières années et ta transformation n’est qu’une épreuve de plus pas vrai ? Qui plus est, nous sommes tous une famille non ? Et une famille se doit de se soutenir les uns les autres, tu n’es pas d’accord avec moi ? Moi aussi, je veux rester avec toi Elena, tu ne peux pas imaginer à quel point mais si je dois te forcer à te transformer, quitte à ce que tu me détestes et que je te perde, crois-moi, je le ferai. C’est un risque que je suis prêt à courir si ça te permet de rester parmi nous et surtout… en vie. Qui plus est, tu peux me dire à quoi me servirait mon immortalité si je ne peux pas t’avoir avec moi pour toujours ?

*Eh bien, on dirait que je répétais ça depuis des années mais non, c’est sorti tout naturellement et puis, c’est la vérité, je ne veux pas la perdre… Je sais que je n’aurai plus besoin d’être un vampire si Elena disparaissait. J’étais même prêt à me planter un pieu dans le cœur si elle osait se laisser mourir. J’en étais tout à fait capable et elle le savait. Hmm, j’aurai mieux fait de me taire sur ce sujet. Voilà qu’elle me demande pourquoi Stefan serait parti si ce n’était pas à cause de l’accident. Je secoue la tête, légèrement*

- Pour rien, oublie ça. Le plus important, c’est que nous devons le retrouver… Et il n’y a pas une minute à perdre

*Je ne sais pas si elle lâchera l’affaire mais je pouvais toujours espérer non ? Puis je la regarde fermer les rideaux et elle reste dos à moi. Je ne peux pas lui mentir, pas après tout ça*

- 24 heures… C’est le temps que tu as pour prendre ta décision

*Puis je m’approche d’elle et je la retourne doucement vers moi. Je place des mèches de ses cheveux derrière ses oreilles et laisse mes mains sur ses joues*

- Mais on surmontera tout ça, je te le promets. Tu me crois n’est-ce pas ?

*Puis sans attendre de réelle réponse, je la serre doucement contre moi et je dépose un baiser sur son front*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://changinghearts.1fr1.net
Elena Gilbert
Admin
avatar

◆ Messages : 194
Date d'inscription : 19/09/2012

MessageSujet: Re: Welcome Back, Elena - With Damon.   Sam 30 Mar - 0:47

Je ne sais pas pourquoi, mais je commence a croire dur comme fer que tout n’est pas fini. Que Klaus n’est pas mort. Même si je sais que je viens de mourir et que je vais sûrement devoir me transformer en vampire, le sujet Klaus occupe mes pensées… Pourtant, Damon n’a pas l’air de mon avis: Après tout c’est vrai, il était aux premières loges, mais l’originel s’est tellement moqué de nous par le passé que ça ne m’étonnerais pas qu’il ait encore trouvé un tour de passe passe pour nous tromper. Ca parait gros, mais envisageable vu le personnage. Damon se stoppe dans sa tirade et se demande comment Klaus aurait pu s’y prendre et surtout, avec l’aide de qui. C’est vrai, bonne question. Qui pourrait aider Klaus? Qui pourrait avoir envie de lui sauver la vie? Bien évidemment, sa mort aurait été horrible pour nous sachant que nous serions tous morts dans l’heure qui suivait…je soupire, lasse de tout cela. Soudain, je lève les yeux vers Damon. Une idée vient de germer doucement dans mon esprit…Non, ce serait beaucoup trop tordu! « Hum…Souviens toi la première fois que Klaus est revenu! Il a pris le corps d’Alaric! » Je ne me souviens pas comment il s’y est pris, mais il avait caché son corps et s’était débrouillé pour que son âme soit transférée dans un corps hôte. « Tu ne crois pas qu’il aurait recommencé? » Mes sourcils se froncent et je passe une main sur ma nuque, incertaine. Sérieusement, qui aurait pu pactiser avec Klaus alors qu’il n’avait plus personne de son côté depuis un bout de temps? Même les membres de sa propre familles lui avaient tourné le dos! Puis, changeant de sujet, nous venons naturellement à parler de Stefan. J’essaie de faire comprendre à Damon que si son frère n’est pas décidé a être retrouvé ou a rentrer à la maison, personne ne pourra le convaincre. Oui, Stefan est têtu…Bon, moins têtu que lorsqu’il est ripper mais tout de même! « Je veux le retrouver tout autant que toi, Damon! Mais j’ai simplement peur qu’il refuse de venir, c’est tout. S’il est parti, c’est qu’il a une bonne raison! Si ça se trouve il ne veut tout simplement plus me voir! Et je n’ai pas envie…Je ne veux juste pas le voir souffrir. » C’est vrai, s’il est parti, c’est sûrement parce que j’ai choisi Damon. Je lui ai comme qui dirait tourné le dos pour aller vers son frère. Savoir qu’il est peut-être triste ou en colère par ma faute me brise le cœur. Mais bon, connaissant Damon, qui obtient toujours tout ce qu’il veut, eh bien il sera bien le mieux placé pou ramener Stefan à la raison. Et à la maison par la même occasion. Ensuite, Damon m’annonce que je suis en transition, que j’avais du sang de vampire dans l’organisme lorsque je me suis finalement noyé. C’est une nouvelle que je n’accepte que très difficilement: A vrai dire, j’ai du mal à y croire, surtout! J’accuse directement Meredith Fall, cette femme qui se prend pour un vrai héros en soignant ses patients avec l’aide du sang de vampire. En quand j’entends que c’est grâce au sang de Damon que j’ai été « ressuscitée », je vois rouge et l’accuse directement de pactiser avec l’ennemi, d’aider Meredith dans ses petites magouilles. Lui qui disait détestait la doctoresse, ça me paraissait trop surprenant et surtout assez gonflé! Pourtant Damon se défend et je me sent soudainement coupable de ne pas avoir plus réfléchi avant de parler. Je me mordille nerveusement la lèvre inférieure et réponds: « Oui, je suis désolée…C’était bête de t’accuser sans savoir. C’est juste que ça me rends folle de rage qu’elle ait osé me faire prendre du sang de vampire sans même m’en parler! Pire, elle m’as menti après en me disant que ce n’était qu’un léger malaise alors qu’en réalité je n’étais pas censé passer la nuit!…Pour ce que ça m’as changée! Je n’ai eu droit qu’à quelques heures de plus avant de finir coincée dans une voiture en train de me noyer. » Si seulement elle ne m’avais pas caché tout ça! Jamais je n’aurais bougé de chez-moi! Jeremy et Matt n’auraient même pas eu l’idée de me droguer et de me kidnapper pour m’emmener hors de la ville! Jamais nous n’aurions eu l’accident et tout irait bien dans le meilleur des mondes! Plus calme que quelques minutes auparavant tout de même, j’assure à Damon que je ne tuerais pas Meredith. A quoi ça m’avancerais, finalement? Je ne ressentirais que quelques secondes de bonheur et de fierté avant de passer des années à m’en vouloir pour avoir pris la vie d’un être humain. Bien consciente de la situation dans laquelle je me trouve, j’essaie de rester franche avec Damon, en lui disant que bien que je veuille rester avec lui, je ne souhaite pas devenir un vampire: Ce n’est pas un projet intéressant pour moi. J’ai bien trop peur de l’ennui. J’ai bien trop peur de juste, n’avoir plus d’espoir de fonder une famille, de vivre une vie normale. Mais je ne m’attendais pas à ce que Damon soit également totalement franc avec moi et surtout qu’il se livre à ce point. Jamais il ne m’as parlé aussi franchement. Jamais il ne s’est autant ouvert, surtout en ma présence. Bien sûr, il m’as déjà dit plusieurs fois qu’il m’aime, mais jamais de cette façon là. Une larme roule sur ma joue et je m’avance, ignorant mes yeux qui me brulent, ignorant ma tête qui tourne et mon corps bien trop lourd. Je ne pense qu’à le rejoindre. Je passe ensuite mes bras autour de sa taille et pose ma joue contre son torse avant de fermer les yeux très fort: « Ce que je craignais le plus dans le fait de devenir un vampire, c’est de devoir vivre sans pouvoir voir le temps passer, sans pouvoir fonder une vraie famille…Pourquoi est-ce qu’aujourd’hui, je t’aime bien trop pour mourir comme ça, sans me battre? » Je le serre fort ou du moins aussi fort que me le permet mon corps trop faible à cause de la transition. C’est vrai. J’aime Damon. Je l’aime beaucoup trop d’ailleurs. Et je suis terrifiée à l’idée de le quitter, à l’idée de le laisser seul, comme il dit. Finalement je m’écarte et demande à Damon son avis: Pourquoi Stefan serait-il parti si ce n’était pas à cause de mon décès. Ou de mon presque décès, on va dire…Mais Damon se contente de me détourner de tout ça en me disant de laisser tomber, parce que nous n’avons pas de temps à perdre. Parlant de temps, tout en fermant les rideau pour plonger la chambre dans l’obscurité, j’ose demander combien de temps il me reste avant de devoir faire un choix final. Pourtant, je sais ce que je dois faire: Je sais que je dois vivre. Pour mon frère, pour mes amis, pour Stefan et surtout pour Damon. Nous n’avons rien vécu tous les deux et j’ai envie de voir ce que ça peut donner nous deux. Pourquoi partirais-je, surtout maintenant que je me suis rendue compte de mes sentiments pour lui?! Il a beaucoup trop perdu, et moi aussi. « Une journée…C’est peu. » Mais j’ai l’intime conviction que malgré tout, ce sera assez. Peser le pour et le contre va être compliqué, mais certainement pas long. Je l’entends s’approcher et me retourne lorsqu’il pose une main sur moi pour que je le regarde. Ses deux mains se logent sur mes joues, comme il à l’habitude de le faire et ne peux m’empêcher de sourire légèrement et de hocher simplement la tête lorsqu’il me demande si je lui fait confiance. Bien sûr que je lui fait confiance! Il a toujours tellement fait pour moi, comment est-ce que je pourrais ne pas avoir confiance?! Damon me serre ensuite contre lui et dépose un baiser sur mon front alors que je ferme les yeux et me laisse simplement faire, mes poings serrant sa chemise. Je glisse ensuite mes mains sur les siennes et ouvre les yeux. « J’ai froid…Et j’ai une trouille d’enfer…Dis, tu m’aimerais encore si je me transformais et que je devenais comme Katherine ou un ripper, comme Stefan?! » Perdue et surtout réellement morte de trouille, je pose mon front contre celui de Damon. « Et si jamais j’étais hors de contrôle?! » Dans le fond, c’Est-ce qui me fait le plus peur: De devenir une meurtrière. De perdre pied et de tuer des tas de personnes sans même ressentir le moindre remord.

_________________
Love does that. It change us.
△ everleigh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damon Salvatore
Admin
avatar

◆ Messages : 213
Date d'inscription : 19/09/2012
◆ Age : 30

MessageSujet: Re: Welcome Back, Elena - With Damon.   Dim 23 Juin - 10:25

*Il faut que je rentre ! Je dois rentrer le plus vite possible. Ric est mort sous mes yeux et par conséquent, cela voulait dire qu’Elena aussi et ça, je ne pouvais pas l’accepter. Je l’aimais trop pour risquer de la perdre à tout jamais. Perdre mon meilleur était déjà bien trop difficile à supporter alors si je devais, en plus, perdre la femme que  j’aime et qui m’a enfin choisi après tout ce temps… C’est impossible. J’ai besoin d’elle et si je devais donner mon immortalité pour lui permettre de remonter le temps pour qu’elle soit en sécurité et non sur cette foutue route, je le ferai. Mais voilà, je n’ai pas ce pouvoir en ma possession… à quoi cela me servait d’être un vampire, si je ne pouvais pas protéger ceux que j’aimais ? Malgré moi, j’abandonne le corps de Ric en me disant que je viendrais le chercher plus tard et je fonce à Mystic Falls. En cours de route, je tente de joindre Stefan*
 
- Bon sang décroche ! *Messagerie… Je souffle légèrement de rage et attends que le répondeur se mette en marche* Stefan, c’est moi. J’ai besoin de toi… Elena est en danger, elle aura besoin de nous *Dis-je très calmement avant d’ajouter sur un ton plus en colère* Si tu ne réponds pas à ce message, je te retrouverais même si ça doit me prendre 200 ans et je te promets  QUE JE TE FERAIS AVALER TON TELEPHONE !!!
 
*Dis-je avant de raccrocher d’un coup sec et de balancer mon téléphone sur le siège passager. Qu’est-ce qu’il peut m’énerver quand il ne veut pas répondre celui-là. Certes, je serai dans le même état si Elena l’avait choisi mais je n’aurai pas tout laissé tomber pour partir je ne sais où. Je l’aurai aidé avant à surmonter cette épreuve et après, je serai parti mais pas avant d’être certain qu’elle aille bien. Je tenais bien trop à Elena pour la perdre encore. J’accélère encore et j’arrive presque à 150 kms/h sur cette route qui est censée être à 90 voire 100 kms/h. Je veux juste être là quand Elena se réveillera, parce que oui, elle se réveillera… Imaginer la seconde option serait bien trop difficile pour moi. J’arrive à l’hôpital de Mystic Falls et là, Meredith m’apprend enfin la vérité… Elena se réveillera oui mais en transition parce que le premier accident qu’elle a eu était bien plus grave que ce que nous croyons. Je ne veux pas le croire et la bouscule pour qu’elle me laisse passer. Je vais chercher Elena à la morgue et je la ramène à la maison parce qu’il est hors de question qu’elle se réveille dans cet endroit maudit. Une fois à la pension, je l’amène dans ma chambre et la dépose sur mon lit. Je pars ensuite me chercher une poche de sang et c’est simplement lorsque je reviens que je vois qu’elle est réveillée mais qu’en plus, elle tente de se lever… Elle manque de tomber mais je la rattrape de justesse ; je ne dis rien mais je n’en pense pas moins. Nous parlons de choses et d’autres puis vient un sujet sensible… Klaus. Ce qu’elle me dit n’est pas stupide même si j’ai des doutes là-dessus*
 
- Il pourrait le faire… Investir un autre corps c’est typiquement lui. Surtout si ça lui permets de sauver sa peau… La seule question qui reste en suspens… Qui a pu être assez fou pour accepter l’esprit de Klaus en lui ?
 
*Si tant est qu’il ait eu le choix. Nous changeons de sujet parce que le sujet de Klaus est beaucoup moins intéressant que celui à venir. Nous parlons de Stefan et de sa « non-présence » aujourd’hui. Elena pense que c’est de sa faute mais moi, je pense que c’est bien plus que ça. Je me contente d’hausser les épaules sous ses réflexions*
 
- S’il refuse de revenir et bien, nous le ramènerons de force. Tu as besoin de lui autant que j’en ai besoin et qu’il veuille le comprendre ou non, je m’en fiche. Il n’a pas le droit de partir comme ça, pas sans une explication valable. Tu le fais, peut-être souffrir mais lui, n’est-il pas en train de te faire souffrir en cet instant en brillant par son absence ? Tu as besoin de lui Elena, je le sais et je ferai tout pour le ramener. Stefan sait que même si je dois le rechercher pendant un millénaire, je le ferais. Mais je le ramènerais à la maison, tiens-toi le pour dit ! Tu as ma parole
 
*Je n’ai jamais abandonné mon frère, je ne vois pas pourquoi je l’abandonnerais maintenant. Puis s’il ne veut pas revenir de lui-même, je lui briserai la nuque et je le ramènerais de force à la maison, rien de plus simple après tout non ? Puis je suis plus fort que Stefan puisqu’il ne se contente que de sang animal et non humain… ça me confère un petit plus même si je n’ai pas vraiment envie d’utiliser la force contre lui, cela sera vraiment en dernier recours. Après ça, le verdict tombe, je dis à Elena qu’elle est en transition et que, comble du comble, c’est mon sang qu’elle avait dans son système avant de mourir. Elle voit rouge et accuse Meredith de ne pas l’avoir laissé choisir puis elle m’accuse de l’avoir aidé… ce que je n’apprécie pas forcément. Je lui en fais la remarque et après avoir réfléchi 2 secondes, elle se rend compte de son erreur et s’excuse ; comme si j’allais pactiser avec la doctoresse, c’était vraiment mal me connaitre*
 
- Et tu crois peut-être que ça ne m’a pas blessé quand elle m’a avoué qu’elle t’avait aidé à guérir et qui plus est avec mon propre sang ? Depuis la fois où tu avais failli mourir à cause de mon impulsivité et de ce pacte stupide avec Elijah, quand je t’ai fait boire mon sang pour être certain que tu reviendrais avec nous, même si c’était en vampire, je m’étais juré que si tu revenais humaine, jamais je ne referais une connerie de ce genre… Je n’aurai pas supporté que tu me haïsses à l’époque… pas après tout ce que nous avions traversé. Je ne l’aurai jamais aidé de mon plein gré Elena… Pas si ça t’empêchait de vivre la vie que tu as toujours voulu *Je hoche doucement la tête avant de laisser mes bras retomber le long de mon corps* Je sais, elle n’avait aucun droit, elle s’est prise pour Dieu et crois-moi, j’ai bien l’intention d’avoir une « discussion civilisée » avec elle… Et si tu en as toujours envie, tu pourras même parler avec elle et lui mettre les points sur les « i » mais pour l’instant, il faut qu’on s’occupe de toi et ensuite de retrouver mon crétin de frère
 
*Les choses prennent une autre tournure quand Elena m’annonce de but en blanc qu’elle ne veut pas être un vampire, ça n’a jamais été son souhait. Je ne le sais que trop bien mais voilà, je suis égoïste et jamais je n’accepterais le fait de la perdre. J’ai besoin d’elle, plus que ce que je veux bien admettre, tout le monde le sait et je viens seulement d’en prendre pleinement conscience. Je l’aime… simplement et irrémédiablement. Pourtant, je ne m’abaisse pas à son niveau et je fais comme elle, je parle en toute franchise et je lui balance ce que j’ai sur le cœur. Je ne veux pas la perdre et même si je dois la forcer à devenir un vampire et que par la même, elle doive me haïr pour ce que j’ai fait… qu’à cela ne tienne… Au moins, je pourrais toujours la voir même si elle me déteste. Elle me regarde quelques secondes, puis une larme roule sur sa joue et je reçois une Elena en larme dans mes bras. Je serre mes bras autour d’elle, comme j’ai l’habitude de le faire et je l’écoute. Sa réponse me fait sourire avant de reprendre sérieusement*
 
- C’est là où tu te trompes… Quand tu es un vampire, tu vois le temps passer… Tu as l’éternité devant toi ; certes, tu ne vieillis pas mais tu vois ceux auxquels tu tiens changer, grandir puis mourir… Alors que toi, il n’en est rien et tu maudis le temps. Tu ne peux pas avoir de famille mais tu peux t’en créer une… Une qui te ressemble et que tu aimeras pour toujours… Etre un vampire ne signifie pas être seul à tout jamais… Tu auras toujours quelqu’un à tes côtés que tu en ais conscience ou non *La suite de sa réponse me touche… droit dans mon cœur mort et ça me réchauffe. Je pose mon pouce sous son œil et je sèche doucement les larmes qui y roulent* Je t’aime aussi Elena et ce, depuis notre première rencontre… Je sais que je n’aurai pas dû, tu étais avec Stefan mais… Je ne pouvais pas partir sans te connaître… Je ne pensais pas tomber amoureux, mais la réalité m’a rattrapé et m’a frappé de plein fouet. J’ai essayé de faire taire mes sentiments parce que tu étais heureuse avec Stefan et que je ne voulais pas vous causer de tort mais je n’ai pas tenu longtemps et je sais que c’est égoïste de dire ça mais je suis heureux de t’avoir avec moi et sache qu’il n’y a rien que je ne ferai pour toi… Je te l’ai déjà dit, je te protègerais toujours peu importe ce qui peut se passer… Tout comme tu viens de me le dire, je me battrais jusqu’au bout pour toi
 
*Nous restons plusieurs secondes l’un contre l’autre. J’aime la sentir contre moi, je comprends que c’est bien réel ce qui se passe et pas juste un rêve. Le répit est pourtant de courte durée puisqu’Elena me demande ce que je veux dire en disant que son choix ne doit pas être la seule raison au départ de Stefan. Je change complètement de sujet en disant que ce n’est pas important, qu’il y a plus urgent comme problème à régler. Elle me demande combien de temps elle a pour décider si elle allait vivre ou non et je suis franc avec elle, une fois de plus. 24 heures… C’est tout ce qu’elle a pour choisir mais je ne la laisserais pas mourir, pas maintenant qu’elle m’a enfin avoué qu’elle m’aimait… Je ne supporterais pas de l’avoir seulement 24 heures avec moi et de la voir mourir ensuite. C’est un choix qui ne me plait absolument pas… Elle ferme les rideaux et je m’approche d’elle pour la calmer, s’énerver ne résoudrait rien puis je pose une main sur son épaule. Elle se retourne et mes mains se posent sur ses joues et je lui demande si elle me fait confiance, si elle me croit quand je lui dis qu’on s’en sortira comme toujours. Je souris doucement devant sa réponse muette puis je la serre contre moi en déposant un baiser sur son front. Je la laisse faire et je pourrais presque lever les yeux au ciel devant ce qu’elle me dit*
 
- C’est une question stupide ça… Bien sûr que je t’aimerais toujours que tu sois vampire ou non… Une sale égoïste ou un ripper… Peu importe qui tu deviendras, je serai toujours là pour toi. Mais je ne me fais aucun souci, je sais que tu ne seras pas comme Katherine, ni comme Stefan et tu sais pourquoi ? Parce que tu es unique Elena. Tu as cette compassion, cette force en toi qui te permet de te battre contre n’importe qui, n’importe quoi et je sais que tu ne te laisseras jamais tomber au niveau de Katherine… qui plus est, je serais là pour t’en empêcher. Alors rassure-toi, tu ne deviendras jamais comme eux, ça je peux te le garantir parce que j’ai une totale confiance en toi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://changinghearts.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Welcome Back, Elena - With Damon.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome Back, Elena - With Damon.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Damon et Elena
» Triangle Damon/Elena/Stefan
» Ce que je veux ? [PV Elena] TERMINER
» Serais ce le mirage de ma vie ? || Elena & Davis
» Je ne m'attendais pas à la voir ici ! ( Avec Elena Gilbert !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Changing Hearts :: Les Habitations :: Pension Salvatore-
Sauter vers: