Vampire Diaries
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Première rencontre... assez mouvementée ! [Juliette ♥]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nick Burkhardt

avatar

◆ Messages : 9
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Première rencontre... assez mouvementée ! [Juliette ♥]   Lun 10 Juin - 17:38

- Non… Non, je n’ai rien fait

*Lançai-je dans mon sommeil en remuant dans mon lit. J’avais beau avoir 26 ans, je faisais toujours des cauchemars et ça m’énerve. Pourtant, je ne vis plus avec mes parents biologiques depuis longtemps mais ce que j’ai vécu avec eux les sept premières années de ma vie, m’a horriblement marqué. Là, je rêve du jour où j’ai osé être content parce que j’avais eu un quinze en lecture. Mon père a simplement déchiré la feuille et m’a giflé en me disant que ce n’était pas suffisant et que je devais faire beaucoup mieux que ça. Mais combien de parents peuvent se vanter d’avoir un môme qui ramène des notes comme ça à un si jeune âge ? Pratiquement personne et moi, mes parents trouvaient que je ne faisais pas assez d’efforts pour m’améliorer. Alors, oui, j’ai été déçu et je me suis mis à pleurer… chose que je n’aurai sûrement pas dû faire. Comme à son habitude, mon père m’attrape par le bras, m’emmène dans ma chambre et me frappe jusqu’à n’en plus finir. Là, je ne sens plus mes côtes tant la douleur est cuisante et cela semble toujours l’amuser. J’essaie de me débattre mais rien, il est bien plus fort que moi, j’ai beau le supplier d’arrêter mais il ne veut pas. D’un coup, je sens qu’on me secoue mais ce n’est pas mon père, c’est quelqu’un d’autre et je finis par me laisser guider par cette voix*

- Nick ?! Réveille-toi ! C’est seulement un cauchemar… Nick !

*Je me réveille en sursaut, je suis déboussolé mais il ne me faut que quelques secondes pour comprendre où je suis et avec qui je suis. Encore ce stupide rêve… Je passe mes mains sur mon visage en soupirant et je regarde mon interlocuteur*

- Papa ? Je suis désolé de t’avoir réveillé… encore
- Arrête de dire des conneries veux-tu ?! Il fallait que je me lève de toute façon *Je regarde mon réveil et secoue doucement la tête*
- Bien sûr, à 3h30 du matin ? *Il me donne une légère tape sur le haut du crâne* Hey !
- Tu es peut-être mon fils mais c’est à moi de m’inquiéter pour toi, pas l’inverse. Qui plus est, je devais vraiment me lever, on m’a appelé pour une urgence. Triple homicide à la sortie de la ville… Règlement de compte sûrement
- Je viens avec toi !
- Non, hors de question ! Toi tu reposes !
- Mais, je peux aider !
- Non ! Ce qui m’aiderait c’est que tu arrêtes d’être aussi buté ! Tu as des rapports à rendre aujourd’hui non ? Et ce n’est pas avec une tête à moitié réveillée que tu feras quelque chose. Alors repose-toi, je te tiendrais au courant *Et c’est en râlant que je me recouche et j’entends mon père rire* Tu ne changeras jamais ! Je t’appelle tout à l’heure

*Puis il s’en va et me laisse seul dans ma chambre. En fait, je ne sais pas ce qu’il s’est passé entre temps. Je me suis endormi et je ne me suis réveillé qu’à 7h30 quand le réveil a sonné. J’ai grogné en le frappant pour l’éteindre puis je me suis levé et je suis allé me doucher. 10 minutes plus tard, je suis lavé et habillé, mon père serait étonné de ma rapidité ce matin. Je ne prends pas la peine de déjeuner sachant que je ne pourrais rien avaler puis je pars pour le boulot. N’habitant pas très loin du travail, je m’y rends à pieds ; je sais je commence à 9 heures mais j’avais envie de marcher un peu, profiter de l’air frais qui s’échappait de la ville. Je m’arrête devant un café et j’en commande un à emporter… ça me réchauffera 5 minutes. J’en bois une gorgée puis sans le vouloir, je repars dans mes souvenirs. Des moments heureux comme Mike qui m’annonce que je peux enfin vivre avec lui, mon cauchemar qui se finit enfin, mon emménagement chez lui… En fait, je crois que je vis seulement depuis que j’ai 7 ans… Avant je ne vivais pas… Tout du moins, pas comme un enfant devrait vivre. Avant je vivais dans la peur de rentrer chez moi, la peur de mes parents mais depuis que je suis avec Mike, j’ai vraiment l’impression d’avoir un père et qu’on m’écoute. Je me sens bien avec lui et je crois que c'est dans sa famille que j’aurai dû naitre… enfin, s’il avait eu une copine parce que d’aussi loin que je me rappelle, je l’ai toujours vu seul. Il faudra que je pense à lui demander à l’occasion. Il serait peut-être temps qu’il se trouve une fille bien ! A passé 40 ans, je crois qu’il est même plus que temps ! Je souris doucement, je crois qu’il me tuerait s’il entendait ça*

*D’un coup, sans crier gare, je percute quelqu’un de plein fouet si bien que j’en lâche mon café et mon dossier… Dossier qui se retrouver en plein dans une flaque d’eau… C’est bien ma veine. Je me penche pour le ramasser mais je me prends un coup de sac, puis un deuxième. J’ai un mécanisme de défense… La fuite. Sauf que là, je suis incapable de bouger, j’ai juste peur… et ça se lit dans mon regard. Je me plaque contre le mur voisin, je ferme les yeux un instant, tentant d’oublier les mauvais souvenirs qui refont surfaces puis je regarde qui m’en veut. Il s’agit d’une jeune femme, jolie à dire vraie, elle semble aussi surprise que moi alors pour éviter de me reprendre un coup, je lève les mains devant moi et déclare*

- Attendez ! Je ne suis pas un voleur ! Je suis flic… *Je lui montre mon insigne que je porte à ma ceinture puis la regarde de nouveau* Je voulais juste… ramasser mon dossier… rien de plus… J’ai été surpris autant que vous

*Mike serait là, il trouverait les mots justes pour calmer mon angoisse qui montait petit à petit dans mon esprit. Je ne le fais pas exprès… Disons que j’ai de très mauvais souvenirs ancrés dans mon esprit et parfois, ils prennent le dessus sur la réalité. Je souffle légèrement pour me calmer puis je la regarde de nouveau*

- Je suis désolé de vous avoir bousculé *Dis-je avec un petit sourire d’excuse*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Silverton

avatar

◆ Messages : 7
Date d'inscription : 04/06/2013

MessageSujet: Re: Première rencontre... assez mouvementée ! [Juliette ♥]   Dim 16 Juin - 19:55

« Mamie non ! Je t’ai dit de ne pas aller tondre la pelouse, tu sais très bien qu’avec ton genou tu ne peux pas… Reste assise, fais toi une petite balade mais ne touche surtout pas au gazon, tu vas te faire du mal. »

Elle me regardait, un air amusé sur le visage, sauf que je ne trouvais pas ça drôle, je m’inquiétais pour elle, je savais qu’elle voulait s’occuper, depuis la mort de grand père elle n’était plus du tout comme avant mais je ne voulais pas qu’elle se tue à la tâche non plus. Elle finit par me prendre la main.

« Tu es une bonne petite Juliette, ne t’inquiète pas pour une vieille dame de mon âge et vis ta vie. » Ce qui me fit arracher un sourire.



« Mamie, tu sais que je t’adore, arrête de dire des sottises et va te reposer d’accord. Faut que j’aille travailler, c’est mon premier jour, je ne voudrais pas être en retard, j’ai déjà des patients qui vont m’attendre. »



J’avais réussi à trouver mon assistante et elle m’avait déjà fait tout un planning en si peu de temps, je crois que je l’avais bien choisi, enfin, je dois avouer qu’elle avait été la seule candidate mais elle correspondait parfaitement au critère, elle était douée et j’étais déjà bien contente du premier contact que nous avions eu toutes les deux. Mamie me pinça la joue doucement.


« Vas y, ne tarde pas trop, je te promets d’être sage et d’écouter les revendications du médecin. »
« Je t’aime. »


Je lui fis un bisou sur la joue avant de prendre mon sac, mes clés ainsi que ma veste et de me diriger vers ma voiture. A peine je montais dedans que j’essayais de mettre le contact mais… manque de chance, ma voiture refusa de démarrer. Je poussais un énorme soupir.

 « Oh non… me fais pas ça ma belle, je t’en prie ! »


Je fis une autre tentative et posais ma tête sur le volant, d’une façon désespérer, la journée commençait très mal… Je soupirais, tentant de garder tête haute et sortis de mon véhicule, lâchant un juron quand même pour me détendre avant de prendre mes affaires et de partir à pieds. Pourquoi avait il fallut que ca m’arrive aujourd’hui ? Moi qui avait tout planifié, qui pensait que ca irait, il fallait croire que non, stupide voiture. Et mes pouvoirs n’aidaient en rien pour la faire réparer, je ne savais pas comment faire… Enfin, maintenant je devais me dépêcher. Je courais en direction de mon cabinet et d’un coup, sans crier gare, je me fis percuter par un homme. Je pris peur, pour une raison dont j’ignore en le voyant se pencher et le ruait de coup avec mon sac à main.

 « Laissez-moi tranquille !! »


Je m’attendais à me faire frapper ou insulter, sauf que le jeune homme s’approcha du mur de derrière pour s’y plaquer, comme s’il avait peur. Je cessais mes coups, le regardant tout aussi surprise de voir autant de peur chez un seul homme. Sur le moment, pour je ne sais quelle raison, un sentiment de honte s’empara de moi alors que le jeune homme mit ses mains devant lui pour se protéger. Il me disait qu’il était flic, j’en eu la preuve lorsqu’il me montra son insigne, je me sentais encore plus mal. Je baissais mon sac alors qu’il s’excusait de m’avoir bousculé.


« Je suis désolé… je pensais… pardon. C’est moi qui devrais m’excuser, vos papiers sont mouillés et votre café renversé... laissez-moi vous en payer un autre. Je vous ai fait mal ? Ca va ? »

 

Pour l’aider et me faire pardonner, je fis sécher ses feuilles, comme si elles étaient neuves et n’étaient pas tombé dans la flaque, je lui devais bien ça. Un petit tour de passe passe inoffensif en somme, j’espérais qu’il pense à un coup de chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Burkhardt

avatar

◆ Messages : 9
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: Première rencontre... assez mouvementée ! [Juliette ♥]   Ven 21 Juin - 21:29

*Mike me réveille à 3h30… Enfin, je dirai plutôt que je réveille mon père à 3h30… J’ai fait un cauchemar, encore… et le pire c’est que j’ai 26 ans. Mike n’est pas mon vrai père mais c’est tout comme. Il m’a sauvé quand je n’étais qu’un gamin… J’avais 7 ans à l’époque et je vivais un vrai calvaire chez mes parents biologiques. Mon père avait la main légère sur moi… Il me battait tous les soirs quant à ma mère, elle ne faisait rien pour l’en empêcher… dès lors qu’elle avait une bouteille d’alcool entre les mains, on ne voyait plus personne. C’était devenu un rituel quasiment, je savais que dès que j’avais une mauvaise note à l’époque, je m’en prenais une. Rien ne leur suffisait et pourtant, je faisais tout ce qui était en pouvoir pour les satisfaire… mais ils étaient trop durs avec moi mais un jour, après avoir été entraîné de force à l’infirmerie par un des garçons de mon école, les policiers ont débarqué chez nous et mes parents ont été arrêté… sauf que je me retrouvais tout seul et Mike m’a gardé quelques temps avec lui… Le temps qu’on me trouve une nouvelle famille… Une famille qui m’aimerait sans me frapper et qui saurait me mettre en confiance. Je ne voulais pas, je me suis toujours senti connecté à Mike et ce, depuis notre première rencontre. Il a toujours été gentil avec moi, je ne voulais pas vivre avec quelqu’un d’autre. Il faisait des câlins et il était gentil par-dessus le marché ! Tout ce que je n’avais jamais connu dans mon ancienne famille*
 
*Je me souviens encore de la fois où je lui ai ramené une mauvaise note de l’école… Je n’ai jamais voulu rentrer à la maison ce jour-là, j’avais 12 ans et j’étais terrifié à l’idée de m’en prendre une… Je n’avais pas envie de décevoir Mike alors plutôt que de l’affronter et de voir son regard emplit de déception, j’ai erré dans les rues après l’école… J’avais honte d’avoir eu un 11 à un contrôle surprise. Avec mes anciens parents, je devais toujours avoir au minimum 17 pour que ça leur convienne et là, avec une note pareil, j’allais certainement en prendre pour mon grade c’était certain. Après une heure à traîner dans les rues à m’angoisser pour rien, je tombe sur deux policiers… qui se trouvent être deux amis de mon père adoptif… Je les regarde apeuré alors qu’ils veulent m’attraper pour me ramener chez moi et j’essaie de m’enfuir mais l’un d’eux me rattrape très vite et il me ramène chez moi. Quinze minutes plus tard, je dois affronter mon père adoptif… Il ouvre la porte et je reste tête baissée, je ne veux pas croiser son regard et j’entends les deux policiers expliquer la situation. Je serre doucement les dents alors que ces deux derniers s’en vont et que Mike me dit de rentrer… ce que je fais très vite mais il m’interpelle alors que je voulais me planquer dans ma chambre pour ne plus jamais en sortir. Je m’arrête et lui fait face mais je ne le regarde toujours pas. Il me demande alors*
 
- Nick… Je peux savoir où tu étais pendant plus d’une heure ? *Je secoue doucement la tête, bien trop honteux à l’idée de devoir lui dire la vérité. Il se met alors à ma hauteur et me relève la tête en plaçant son index sous mon menton. Je croise alors son regard et je n’y perçois aucune colère ni déception… et ça me perturbe* Nick, explique-moi… Pourquoi es-tu parti comme ça sans rien dire ? *Je sors alors la feuille de mon sac et je lui tends. A cet instant, j’aimerai me cacher dans un trou de souris et je baisse de nouveau la tête. Mike me demande, incrédule* Pourquoi tu me donnes ça ? Que dois-je comprendre ?
 
*J’ose un léger regard vers lui puis je le détourne de nouveau*
 
- J’ai une mauvaise note… Alors j’ai cru que je… *Je n’arrive pas à finir ma phrase mais Mike la comprend tout seul* Tu as cru que j’allais te tabasser pour avoir eu une note médiocre ? Tu sais Nick, les erreurs, ça arrive et tu t’es planté à ce devoir. Tant pis, tu feras mieux la prochaine fois. Je ne vois pas pourquoi je te giflerais pour ça… Et puis, 11 ce n’est pas si mauvais. C’est toujours au-dessus de la moyenne. Je ne te demande pas l’impossible Nick, juste de faire de ton mieux mais sans pour autant te reposer sur tes lauriers. Je ne suis pas tes parents adoptifs, jamais, je ne lèverai la main sur toi tu m’as bien compris ?
 
*Me demande-t-il d’une voix douce et calme alors je lève les yeux vers lui. Il lève sa main sur ma joue et je sens son pouce effleurer mes yeux pour sécher mes larmes. Je n’y tiens plus et je me jette dans ses bras pour un énième câlin et je m’excuse d’avoir osé pensé une telle chose. Il ne répond pas mais il pose juste sa main sur le sommet de ma tête et me caresse les cheveux pour me calmer. Je me sentais bien avec Mike et pour rien au monde je ne voudrais d’un autre père adoptif que lui. Je lui promets alors entre deux larmes que je travaillerais dur et qu’un jour, je deviendrais comme lui, un grand policier. Ça le fait sourire et après un baiser sur mon front, il m’envoie dans ma chambre faire mes devoirs… Il rajoute aussi que j’ai une heure pour les faire et j’ouvre de grands yeux… Une heure ?! Mais c’est impossible. Alors que je stresse, je l’entends rire et je me retourne vers lui pour lui tirer la langue, comprenant enfin sa blague puis je ris avec lui… Demain nous sommes Samedi, je n’ai pas cours. Quel gamin je vous jure*
 
*Bon, il est 7h30 et c’est l’heure à laquelle mon réveil a décidé de me tirer des bras de Morphée. Je grogne en le frappant pour le faire taire puis je me lève et vais prendre une douche. 10 minutes plus tard, je suis fin prêt et je sors de la maison pour aller au boulot sans déjeuner. De toute façon, je n’ai jamais faim le matin… Un café me suffira. Je m’arrête au café du coin pour prendre mon café préféré et je me remets en route. J’en bois une gorgée et pars dans mes souvenirs sans le vouloir. Je ne fais pas attention à ma route et percute de plein fouet quelqu’un. J’en suis surpris au point que j’en lâche mon café et mon dossier pour le travail… Quelle andouille je fais, je vous jure. Alors que je veux ramasser mon dossier, je m’en prends un coup de sac, puis un second et ainsi de suite. Le seul réflexe que j’ai c’est de me plaquer contre le mur, le regard craintif d’être tombé sur un mauvais bougre ou que sais-je encore. Et pourtant, quand je daigne enfin regarder mon « agresseur » je découvre une jeune femme, aussi surprise que moi alors pour éviter tout malentendu, je lève mes mains devant moi et je lui dis que je suis flic, que je ne veux pas l’agresser mais juste récupérer mon dossier et rien de plus. Sa réponse me fait doucement sourire*
 
- Non, ce n’est rien, vous n’avez pas à vous excuser. Après tout ce n’est qu’un café et des papiers… ça peut se refaire. Quant au café, vous sembliez pressée, je ne veux pas vous faire prendre votre temps… *Mais après tout, si elle insistait pourquoi pas ? Même si je préfèrerais lui offrir un café que l’inverse. Je m’en voudrais qu’une jeune femme paie pour ma maladresse* Non, vous ne m’avez pas fait mal rassurez-vous. J’ai juste été surpris *Tentais-je pour limiter les dégâts et pour éviter de dire aussi que j’avais la trouille dès que quelqu’un me frappait* Et vous, tout va bien ? Rien de cassé ?
 
*Lui demandais-je avant de la regarder ramasser mes feuilles par terre. Je me voyais déjà en train de mourir étranglé sous les mains de mon patron pour avoir perdu mon rapport. Je prends les feuilles qu’elle me tend et je suis étonné du résultat*
 
- Elles sont sèches… Pourtant, j’étais persuadé qu’elles étaient tombées dans l’eau. Il faut croire que c’est mon jour de chance aujourd’hui ! Une excellente nouvelle même ! Mon patron ne me tuera pas pour avoir perdu son rapport…
 
*Dis-je avec un sourire amusé sur les lèvres. Bien entendu, il ne l’aurait jamais fait, c’était juste une expression mais il avait absolument besoin de mon rapport aujourd’hui pour boucler une enquête*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Silverton

avatar

◆ Messages : 7
Date d'inscription : 04/06/2013

MessageSujet: Re: Première rencontre... assez mouvementée ! [Juliette ♥]   Lun 24 Juin - 21:28

Déjà que je m’inquiétais pour cette première journée au travail, que je m’inquiétais aussi pour ma grand-mère que je laissais seule à la maison, il fallait qu’en plus, cette satané voiture se mette en panne. Comment avait-elle pu oser me faire ça alors que j’en avais besoin ? Je ne réfléchis pas et d’un seul coup je prends mon sac, je ferme ma voiture et je cours pour essayer d’atteindre mon cabinet, malheureusement j’ai plusieurs rue à traverser, ca allait me mettre plus de temps que prévu mais j’allais bien finir pour y arriver de toute façon, après tout j’étais la championne du marathon dans mon ancien lycée. Sauf qu’en fait… j’avais des baskets durant les jours de sport, là je portais complètement des talons et il faisait humide par terre, j’avais peur de glisser, de me casser la figure et d’arriver au travail comme si je ressemblais à une souillon… je tenais beaucoup à ce que tu sois parfait mais apparemment, tout était contre moi. Je savais que j’aurais du au moins me faire un rituel pour avoir des bonnes ondes aujourd’hui, ce n’était vraiment de la sorcellerie, mais ca repoussait tout ce qui était négatif et pour le moment, je les accumulais alors oui, j’aurais vraiment du le faire, j’ai vraiment été idiote.

 

C’est là que je percutais quelqu’un de plein fouet, je faillis me retrouver sur le bitume mais me rattraper très vite au mur à côté de moi, me remettant vite sur mes jambes. En voyant l’homme s’approcher, faire je ne sais quoi, un élan de panique s’empara de moi pour je ne sais quelle raison et je me mis à le frapper avec mon sac, évidemment, tout le monde sait qu’un sac de fille, il y a toujours des choses lourdes vu tout ce qu’on peut emmagasiner à l’intérieur, ce qui était le cas avec le mien et je frappais de bon cœur, ne laissant pas l’occasion à l’homme de me faire quelque chose. Quelque chose me surpris dans sa façon de faire, il s’était rétracté, adossé au mur et essayé de se protéger de mes coups, comme s’il avait peur et je cessais, le regardant. Pourquoi, au lieu de me sentir forte, je me sentais mal ? Même carrément gêné… Je devins tout un coup rouge pivoine, ne sachant ou me mettre, surtout devant un flic quoi… Je regardais l’homme, un regard sérieux sur le visage.

 

« J’y tiens, j’avais des papiers à remplir mais Anna peut le faire à ma place… c’est mon assistante » Au pire des cas elle déplacera mes rendez-vous mais je tenais vraiment à me racheter. Je pris donc ses dossiers, les faisant sécher à mon contact pour qu’il n’ait plus aucune goutte d’eau et qu’il n’y ait aucune trace non plus. J’eus un sourire quand il me rassura sur le fait de lui avoir fait mal. « Vous m’en voyez ravi, je n’aime pas faire mal au gens. Mais moi je vais bien, ce n’est pas moi qui me suis pris un coup de sac dans la figure. »

 

Je voyais bien qu’il avait eu peur de se faire frapper, je ne savais pas pourquoi mais je ne voulais pas le gêner davantage. Je lui tends alors ses feuilles, un sourire sur le visage alors qu’il les prend et je le vois étonné, ce qui me fit sourire.

 

« Non par chance elles sont tombé à côté, pensez à jouer au loto après avoir rendu votre dossier. Et ca aurait été dommage que votre patron ose s’en prendre à vous, je viens à peine de vous rencontrer. » Je riais. « Je vais vous repayer un café tout de suite, à moins que vous vouliez qu’on se revoit après le travail pour déjeuner, je paierais ma dette à ce moment-là. »

 

Bah quoi ? Un peu trop entreprenant ? Désolé mais je ne sors pas avec les flics moi… enfin, il était mignon et tout mais… je ne pourrais jamais sortir avec quelqu’un alors que ma dernière histoire en date c’était mal terminé. Mon ex m’avait trompé et j’ai failli détruire toute la ville avec mes pouvoirs. Les tremblements de terre ? C’était moi quand j’étais très très en colère et que je ne maitrisais rien et encore si ce n’était que ça, je préférais éviter les sensations fortes pour le moment. Tout ce que je voulais c’était offrir un café à cet homme et m’excusait encore, apprendre à le connaitre par la même occasion.

 

« Je ne vous ai même pas demandé votre nom… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nick Burkhardt

avatar

◆ Messages : 9
Date d'inscription : 03/06/2013

MessageSujet: Re: Première rencontre... assez mouvementée ! [Juliette ♥]   Ven 28 Juin - 18:19

*Je ne sais pas pourquoi la vie a décidé de m’aider après 7 ans de galère. Pourquoi a-t-elle voulu que je croise la route de Mike après tant d’années de souffrance ? Même si c’était dur, j’avais fini par supporter les coups de mon père et aussi le fait que ma mère ne m’aiderait jamais… Je m’étais fait une raison à la longue mais, apparemment, quelqu’un a voulu que mon cauchemar cesse et je ne sais pas qui je dois remercier pour ça. Le destin ? L’infirmière de l’école qui m’a écouté parler ? Ce garçon qui m’a amené à l’infirmerie ? Je n’en sais rien, il fallait pourtant que je remercie quelqu’un pour m’avoir sauvé mais je n’ai jamais pu le dire à personne. Je remercie Mike chaque jour pour m’avoir sorti de mon enfer… C’était lui qui m’avait emmené dans ma chambre ce jour-là… quand mes parents ont été arrêtés, il m’a posé des questions sans me brusquer et il me parlait comme lorsqu’on parle à un enfant apeuré qu’on essaie d’apaiser… Je ne voulais pas parler mais sa gentillesse était tellement surprenante que j’ai fini par craquer et je lui ai avoué que mon père me battait et que ma mère ne faisait rien pour l’en empêcher. Il m’a alors serré contre lui et il m’a fait un câlin en me promettant que mon calvaire était enfin fini. Il avait raison, les policiers ont emmené mes parents et j’ai vécu avec Mike pendant quelques temps… jusqu’à ce qu’il obtienne ma garde… 4 ans plus tard*

*Il est 3h30 du matin et j’ai fait un cauchemar… encore. Je fais toujours le même rêve. Je rêve de mon paternel, il me bat comme toujours, il est violent et il me fait peur. Pourquoi est-ce qu’il me fait ça ? Je ne comprends pas… Je n’ai rien fait de mal pourtant… Je fais toujours tout ce qu’ils veulent mais rien ne leur convient… Qu’est-ce que je dois faire ? J’ai beau leur promettre que je ne ferai rien, que je ferai comme ils le voudront mais non, ils refusent catégoriquement. Je suis perdu… Mes parents me détestent et je ne sais pas ce que je leur ai fait… S’ils ne voulaient pas de moi, il ne fallait pas me faire… Sauf que mon père a été clair là-dessus… « Tu n’es rien pour moi, juste un sale morveux qui passe son temps à pleurer dès qu’il se prend une gifle. Un homme ne pleure jamais quand il souffre » Sauf que je ne suis pas un homme… juste un enfant et ça, ils ne l’ont toujours pas compris. Mike arrive, cependant, à me réveiller et m’explique qu’il doit partir pour une affaire. Je lui réponds que je viens prétextant que j’ai dossier à rendre le lendemain et que je dois me reposer. Je hausse le ton mais mon père est plus têtu que moi et il gagne comme toujours… et je finis par me rendormir pour me lever à 7h30… merci le réveil ! Je prends une douche histoire de me réveiller et une fois habillé, je pars de la maison pour aller au boulot. En chemin, je m’arrête prendre un café pour me réveiller un peu plus et me donner de l’énergie pour la journée mais je repars une nouvelle fois dans mes pensées si bien que je ne fais pas du tout attention de là où je vais. Et ce qui devait arriver, arrive. Je percute une jeune femme et j’en lâche mes dossiers et mon café. Mes feuilles tombent dans l’eau et merde ! Mon rapport est fichu ! Alors que je voulais le ramasser, la jeune femme devait croire que je voulais l’agresser et elle me frappe avec son sac. Je suis surpris d’abord puis je recule contre le mur tentant de me protéger. Je ne supporte pas qu’on me touche à l’ordinaire alors me faire frapper… C’est encore pire et je suis mort de trouille. Elle arrête d’elle-même voyant que je ne riposte pas puis je lève mes mains devant moi en lui disant que je ne lui veux aucun mal mais juste que je suis flic et que je veux récupérer mon dossier. Elle s’excuse alors pour mon dossier et le café et propose même de m’en payer un nouveau. J’ai un sourire sur le visage à l’entente de cette proposition*

- Très bien, alors, allons-y maintenant. Je ne commence que dans une heure, j’aime être à l’avance d’habitude mais mon patron ne dira rien si, pour une fois, j’arrive à l’heure prévue. Vous avez un café préféré ? *Je passais une main gênée derrière ma nuque à la suite de sa phrase* Ça ira ne vous inquiétez pas. Tant que vous n’avez rien, suite à la petite collision de tout à l’heure, tout est parfait

*Non non, je ne draguais pas, j’étais juste inquiet. J’espérais simplement qu’elle n’ait rien parce qu’à dire vrai, le choc a été un peu violent mais si elle me certifiait qu’elle allait bien, tout va pour le mieux pour moi. Même si je viens de montrer à quel point j’étais faible à une femme. Elle me tend mon dossier et je vois déjà d’ici mon patron me tuer parce que j’ai perdu mon rapport. Mais au lieu de ça, les feuilles que je prends sont belle et bien sèches ! Ce qui me surprend grandement. J’écoute ce qu’elle me dit et ça me fait sourire une nouvelle fois*

- Oui, je crois que je vais écouter votre conseil ! Si seulement cette chance pouvait durer la journée, cela serait parfait *Ce qu’elle me dit m’arracha un petit rire amusé* Ne vous inquiétez pas, mon patron n’est pas si terrible qu’il en a l’air… Il n’aboie plus qu’il ne mord… C’est juste qu’il aime que tout soit fait en temps et en heure *Après tout, c’était compréhensible, tous les patrons détestent la paperasse alors il fallait la régler au plus vite* C’est comme cela vous arrange, je n’ai rien de prévu avant 9 heures et il n’est même pas encore 8 heures, je suis libre comme l’air

*C’était bien la première fois qu’on me proposait de me repayer un café et encore moins qu’une femme me le propose. Même moi, je suis étonné d’avoir dit oui, d’habitude, je suis plutôt du genre craintif avec les gens que je rencontre mais là, je ne sais pas, il y a quelque chose en elle qui me donne envie de lui faire confiance, j’espère ne pas me tromper. Lorsqu’elle me demande mon nom, je tends machinalement la main pour me présenter avec un sourire*

- Nick… Nick Burkhardt. Ravi de vous rencontrer

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliette Silverton

avatar

◆ Messages : 7
Date d'inscription : 04/06/2013

MessageSujet: Re: Première rencontre... assez mouvementée ! [Juliette ♥]   Dim 27 Oct - 17:08

Déjà que je m’inquiétais pour cette première journée au travail, que je m’inquiétais aussi pour ma grand-mère que je laissais seule à la maison, il fallait qu’en plus, cette satané voiture se mette en panne. Comment avait-elle pu oser me faire ça alors que j’en avais besoin ? Je ne réfléchis pas et d’un seul coup je prends mon sac, je ferme ma voiture et je cours pour essayer d’atteindre mon cabinet, malheureusement j’ai plusieurs rue à traverser, ça allait me mettre plus de temps que prévu mais j’allais bien finir pour y arriver de toute façon, après tout j’étais la championne du marathon dans mon ancien lycée. Sauf qu’en fait… j’avais des baskets durant les jours de sport, là je portais complètement des talents et il faisait humide par terre, j’avais peur de glisser, de me casser la figure et d’arriver au travail comme si je ressemblais à une souillon… je tenais beaucoup à ce que tout soit parfait mais apparemment, tout était contre moi. Je savais que j’aurais dû au moins me faire un rituel pour avoir des bonnes ondes aujourd’hui, ce n’était vraiment de la sorcellerie, mais ça repoussait tout ce qui était négatif et pour le moment, je les accumulais alors oui, j’aurais vraiment dû le faire, j’ai vraiment été idiote. Et maintenant, voilà que je percutais de plein fouet ce jeune homme… déjà que j’avais eu mal sur le coup, que je m’étais même tenu au mur pour éviter de finir par terre alors qu’il y avait une grosse flaque non loin de moi. Mais voir ce garçon se pencher, j’ai eu peur de je ne sais quoi et je n’avais pas hésité à lui donner des coups avec mon sac, et pas des petits, des gros, comme les vieilles mémés qu’on voit dans les dessins animés. Oh mon dieu… je suis devenue vieille en l’espace de 30 secondes, mais pourquoi je faisais ça en fait ? Ce garçon avait l’air d’avoir peur, il ne s’y était pas attendu et je m’en voulu tout de suite, le pauvre… il devait me prendre pour un monstre, et ça serait pas étonnant d’ailleurs. Je m’excusais tant bien que mal, lui proposant un café et il accepta de suite, ce qui me fit sourire, soulagé qu’il accepte, c’était déjà ça, en plus il voulait y aller maintenant. Je ne sais pas pourquoi, mais intérieurement j’avais envie de sauté de joie en fait.

« Du moment que vous êtes à l’heure c’est le plus important, je vous promets de ne pas vous retenir trop longtemps, je dois aussi aller travailler, je suis à mon compte mais il y a tellement de chose à faire ici… quant au café, je dois vous avouer que je n’ai pas de préférence, du moment qu’il soit assez fort pour m’empêcher de dormir toute la journée. » J’avais passé une nuit assez difficile. Je le vois ensuite mettre sa main derrière sa nuque et je bouge ma tête sur le côté, souriant. « Ca aurait pu être pire, mais je vous assure que tout va bien, il y a eu plus de peur que da mal. Vous pouvez venir vérifier si vous voulez. »

Mais qu’est-ce que je raconte-moi ? Il allait falloir que je tourne ma langue sept fois dans ma bouche avant de dire des conneries de ce genre, j’étais carrément en train de faire quoi ? S’approcher pour qu’il m’ausculte ? Il n’était pas médecin, seulement flic. Je lui tends ensuite son dossier, aussi sec que quand il l’avait en main tout à l’heure. Un petit sourire apparut sur mon visage lorsqu’il parla de chance.

« La chance n’est pas du hasard vous savez, c’est nous qui la créons parfois, il suffit juste d’y croire.» Je riais doucement, baissant légèrement la tête. « Je comprends votre patron, je suis pareil, mais les papiers c’est moi qui m’en occupe. Je n’avais pas d’assistante à l’époque pour m’aider. » Je mis mon sac comme il faut sur mon épaule et regardais ma montre. « Allons y maintenant, mon premier patient est à 9h aussi, ca me laisse le temps. »

Je prends donc sa main quand il me la tend, la serrant doucement alors qu’il se présentait. Il s’appelait donc Nick Burkhardt, nom bizarre mais ca sonnait bien, j’aimais bien.

« Moi aussi, c’était percutant comme rencontre. » Je riais pi me mit à rougir doucement. « Pardon, je suis Juliette Silverton.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première rencontre... assez mouvementée ! [Juliette ♥]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première rencontre... assez mouvementée ! [Juliette ♥]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Mes devinette assez faciles pour les fortiches !
» Juliette récupère les jumeaux [PV JB et Ninon]
» Juste le temps d'un soirée? ou plus si affinité? [juliette]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Changing Hearts :: Welcome to Mystic Falls! :: Le Centre ville-
Sauter vers: